Menu
S'identifier

Billet d'humeur

La terrible vie des contrôleurs aériens

Publié le : 07.12.2010 I Dernière Mise à jour : 07.12.2010

Image

L'état espagnol qui doit adopter un plan d'économies exceptionnel a décidé de baisser la rémunération de ses fonctionnaires.

Les contrôleurs aériens en sont. Ils ont vu leurs salaires chuter de 350.000 euros par an à 200.000 euros en moyenne. Notons qu'il reste tout de même à ces agents chargés de régler la circulation des avions 17.000 euros par mois, de quoi agrémenter une ration quotidienne d'épinards de quelques grammes de beurre. Quoi qu'il en soit, ils ont décidé de se mettre en grève. Mais la pagaille monstre qui s'en est suivie, paralysant tout le pays et bloquant des centaines de milliers de voyageurs, les a rapidement fait passer pour d'affreux nantis, pour d'épouvantables profiteurs, et montrer comme responsables de tous les maux de la Terre. Comme les banquiers. Tremblez aiguilleurs du ciel ! Je ne serai pas étonné qu'après nous avoir demandé de vider nos comptes, Eric Cantona nous demande maintenant de ne plus prendre l'avion.

Auteur

  • La Rédaction

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format