Menu
S'identifier

Billet d'humeur

Les décalages horaires affecteraient le cerveau

Publié le : 26.11.2010 I Dernière Mise à jour : 26.11.2010

Image

Une étude scientifique sur l'impact du décalage horaire sur l'organisme a été publiée dans la revue américaine Public Library of Science.

Des chercheurs ont découvert que les décalages horaires affectent le fonctionnement du cerveau et peuvent altérer la mémoire et la concentration. En fait, ces tests ont été réalisés sur des hamsters. Pauvres bêtes. Elles ont été soumises deux fois par semaine pendant un mois à un décalage de six heures, ce qui équivaut à un Paris New York. Les savants ont observé que sous l'effet de ce décalage horaire les hamsters avaient plus de difficultés que les autres à effectuer des tâches simples comme marcher, courir ou sauter et que des symptômes pouvaient apparaître même plusieurs mois après le retour. Plus inquiétant, les scientifiques ont constaté que les hamsters soumis à ces décalages à répétition avaient deux fois moins de nouveaux neurones que les autres dans leur hippocampe. Espérons que l'homme supporte mieux les décalages horaires. Si on découvre qu'à chaque voyage, les touristes reviennent avec quelques neurones en moins, ça va faire du vilain.

Auteur

  • La Rédaction

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format