Menu
S'identifier

Destinations

Be Lux Collective & Austral : l’île Maurice et son accueil légendaire

Publié le : 03.06.2019 I Dernière Mise à jour : 03.06.2019

Image

La deuxième partie du voyage des vingt agents de voyages de l’éductour Be Lux Collective & Austral commence en beauté. Les hôtels Tamassa et LUX* Le Morne à l’île Maurice rivalisent pour surprendre et séduire le groupe de français, de belges et de suisses.


 
L’accueil du groupe à l’aéroport était déjà particulièrement soigné. Le réceptif Coquille Bonheur avait mobilisé un groupe de musiciens, des danseuses de séga, préparé des colliers de fleurs, des chapeaux tressés et des flûtes de champagne pour l’occasion. Une fois dans le bus, à quelques kilomètres du Tamassa Bel Ombre, nouvelle surprise, des policiers arrêtent les deux bus, montent à l’intérieur et évoquent un problème de passeport qui nécessite un passage immédiat au commissariat. On commence à s’inquiéter, à interroger le guide... Les bus s’arrêtent sur un parking en bord de mer où un buffet apéritif a été dressé par les équipes du Tamassa. Premier effet de surprise ! Au Tamassa, on préfère les actions à la théorie. Les équipes du ressort ont donc prévu de nouveaux coups de théâtre tout au long de la soirée. Le cadre du repas est inhabituel. La piscine du spa a été entièrement vidée pour y dresser une grande table. Quelques heures après, tout sera à nouveau entièrement réorganisé pour remplir la piscine de mousse et transformer le spa en boîte de nuit !
Le lendemain, après une visite plus conventionnelle du quatre étoiles, départ pour LUX* Le Morne dans un bus survolté. Toute son équipe va elle-aussi rivaliser d’attentions vis-à-vis des participants. Sur la plage, champagne et grillades, oursins fraîchement pêchés, activités nautiques à la carte, spa. Ici, on mise sur une visite expérientielle de ce site emblématique, sous l’imposante montagne du Morne Brabant. Une jeune femme, Yvette, chante merveilleusement. On savoure le moment. Plus tard, Jeremy de Fombelle, le directeur raconte les initiatives menées sur place pour limiter le gaspillage alimentaire, problème crucial de l’hôtellerie. Le projet « Zéro Food waste » a été lancé sur place. A la fin de la journée, les buffets qui étaient jetés auparavant, sont désormais congelés puis redistribués à des écoles locales ou des orphelinats. Le Morne est actuellement le seul hôtel de l’Océan Indien engagé dans le tri et la gestion alimentaire. Ses équipes ont organisé en janvier un forum pour sensibiliser le secteur hôtelier mauricien à cette problématique.
Après cette parenthèse dans la bulle du Morne, l’étape suivante est au LUX* Grand Gaube, au Nord de l’île Maurice. L’hôtel entièrement relooké et modernisé récemment va accueillir les agents de voyage pendant deux jours.
Image
Image
Image
Image
Image

Les participants sont répartis en trois équipes :
 
Equipe Jet tours :
Elise Ramon, Réservation Jet tours
Jean-François Guelton, Aquatour
Virginie Rigo, Thomas Cook
Thomas Tom, Saint-Nom-la-Bretèche
Ludivine Eucheloup, Thomas Cook Univairmer
Stéphane Joubrel, Service Commercial
 
Equipe Rainbow
Samanta Evrard, Service Voyages Stocktel
Olivia Guérin, Connections Halle
Marion Michaux, Voyages Flammang Luxembourg Gar
Mélanie Willems, Del Tour Jodoigne
Lucie Henrion, Rainbow
Tania Pasch, Rainbow
 
Equipe Collective
Valentine Sauvage, Tropicalement Vôtre
Caroline Neveu, Directours
Jérôme Chappuis, Départ Voyages
Christina Dhondee, Islandian
Aurélie Nicolas, Hotelissima
Romain Hoppanova, Idée Voyages
Isabelle Nizon, TUI France

Auteur

  • Caroline Kervennic

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format