Menu
S'identifier

E-Tourisme

- 33 % de sessions acheteuses dans le tourisme

Publié le : 23.03.2020 I Dernière Mise à jour : 23.03.2020

Image

le secteur du tourisme, vue le contexte, s'effondre. ce n'est pas le cas de la grande distribution, qui avec + 45% de sessions acheteuses, explose...


Avec le confinement, beaucoup d'entreprises ferment, avec la crainte de ne pas pouvoir rouvrir un jour… L'activité commerciale de la France subit une chute libre. Dans le même temps, une partie du commerce en ligne se renforce. Le comportement d'achat des français, par la force de choses, connaît une profonde remise en cause.
Depuis l'apparition du Coronavirus, des changements significatifs apparaissent dans tous les pays touchés. En France, le confinement provoque un ralentissement significatif des activités de la distribution. Dans le but de comprendre ces mutations, la société Contentsquare, spécialisé dans l'Experience Analitycs, vient d’analyser 1 527 172 483 sessions d'utilisateurs dans tous les secteurs confondus. Cette étude porte sur les taux de conversion, le nombre de transactions, le nombre de visites, la durée des sessions. L’objectif consiste à analyser les différences de comportement du consommateur en ligne entre le 9 et 15 mars 2020 avec les périodes précédentes dites "normales".
Tous secteurs confondus, en France:
Nombre de sessions : +1.81%
Temps par session : -9.23%
Pages vues par session : -11.06%
Taux de conversion : -8.32%
(d'où sessions acheteuses : -6.75%)

Plus de français sur internet

Comme prévu avec le confinement, le taux de connexion sur internet des français bénéficie d’une hausse avec un nombre de session de +1,81%. Sur le global, cette dernière reste faible avec en plus une certaine frénésie dans la manière d’acheter comme le permet d’observer les temps de sessions plus courts et un nombre de pages vues pas session plus faible. Toujours sur l’ensemble, ils achètent moins comme le démontre la baisse du nombre de sessions acheteuses et du taux de conversion.

 Dans la grande distribution, en France

nombre de sessions : +16.81%
Temps par session : +27.77%
Pages vues par session : +33.07%
Taux de conversion : +23.75%
(d'où sessions acheteuses  : +45.68%)
 
Sans surprise, les français confinés font exploser les compteurs dans la grande distribution. Ils achètent de plus en plus sur les sites dans le but de se faire livrer (+16,81%). On peut voir qu'ils achètent bien plus de choses que d'habitude (nombre de pages vues par sessions), ou alors ne connaissent pas le site et font leur course en ligne pour la première fois. Ils vont sur les sites de grande distri pour... faire leur course, beaucoup plus que d'habitude (taux de conversion en hausse). Ils ne sont pas là pour comparer, découvrir, ou vérifier qu'un magasin est bien ouvert ; ils achètent.

Un secteur à terre : le tourisme

Pour tenter d’appréhender le périmètre de ce secteur, Contentsquare, choisis de regrouper : le transport, les comparateurs de voyages, les hôtels et les voyage à thème. Rien que sur cette base tous les critères sont en baisse.

Nombre de sessions : -25.09%
Temps par session : -17.24%
Pages vues par session : -15.27%
Taux de conversion : -10.79%
(d'où sessions acheteuses : -33.32%)
Personne ne s’en étonnera : ce secteur s’effondre. Les français délaissent purement et simplement l’idée de voyager ! Ceux qui se rendent quand même sur un site relatif au voyage se rendent compte rapidement que ça n'a pas de sens d'y penser maintenant (pages vues par session & temps par session)... Plus spécifiquement, la baisse du taux de conversion démontre l’incapacité des acteurs à réagir à la crise. Tout le monde semble pris de court. Aucune alternative ne semble possible. Des quelques visiteurs qui se décident de consulter quand même un site de voyage, peut en proportion parviennent à convertir leur visite.

L'e-commerce va évoluer à cause de la crise

D'après Yves Curtat, président de Retail Reload, société spécialisée dans la traçabilité en temps réel des articles, le business model va fortement évoluer pour deux raisons structurelles. Forcés de faire leurs achats en ligne, les français vont être de plus en plus nombreux à devenir des cyber-clients et peuvent, même après la crise, continuer d'acheter de cette manière. Il conseille de maitriser d’un big data prédictif pour analyser les comportements, les données passées afin de pouvoir prévoir les nouvelles attentes de ses clients.

Auteur

  • Rémi Bain-Thouverez

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format