Menu
S'identifier

E-Tourisme

Baromètre "Agence de voyages" de VRDCI : du chamboulement dans le classement !

Publié le : 16.07.2020 I Dernière Mise à jour : 16.07.2020

Image

L'agence web spécialisée en référencement naturel VRDCI dévoile le top 20 des agences de voyages les plus performantes en termes d’acquisition de prospect en référencement naturel via Google. Ce mois-ci, Promovacances occupe la tête du classement.


Connaître le potentiel d’acquisition de prospects des entreprises et des concurrents sur le créneau "agence de voyages en France", c'est ce que révèle le baromètre "Agence de voyage" de VRDCI.
Ce dernier consiste à analyser les expressions liées à la recherche d’une agence de voyages en France et d’analyser tous les résultats de la première page naturelle de Google en appliquant un taux de clics pondéré (Click Throw Rate) en fonction de la position des résultats. Le tableau se compose du nombre de visites estimées mensuelles, du nombre de visites maximum possibles mensuelles et du taux de pénétration du marché mensuel.
 
"Faire venir les clients à soi plutôt que d’aller les chercher" : telle est la définition de l'inbound marketing. Mais pour que cette stratégie soit efficace, il s’agit d’être visibles sur Google, notamment dans les recherches naturelles. Le baromètre digital proposé mensuellement par VRDCI met en évidence les sites d’agences les plus performantes en termes d’acquisition de prospects sur internet.
 
Le point important, mais souvent négligé par les entreprises, reste la qualité du nombre de visites versus la quantité. Si un site reçoit 100 000 visites sans capter sa part opérationnelle de prospects, il y a urgence à redéfinir la sémantique des mots-clés. Dans le secteur du tourisme, le mot "agence de voyages" s’impose lui-même puisqu’il fait suite à des recherches précises comme l’explique Antoine Mussard : « Ce que nous entendons par recherches naturelles correspond aux recherches générales. Par exemple, quand une personne recherche « agence de voyages Paris » et non un site précis ». Le baromètre ne prend pas non plus en compte les liens sponsorisés, représentant environ 4 à 5% du trafic.
 
Restera aux intéressés d’aller plus loin dans l’analyse afin de pouvoir distinguer la qualité de l’audience entre les visiteurs et les prospects. Exercice compliqué dû au NOT-PROVIDE de Google cryptant les mots-clés dans un but de protection de la vie privée. Un problème qui s’applique aussi pour Google Adwords.
Image

En analysant le tableau de positionnement du mois de juillet 2020, nous pouvons constater que Promovacances s’impose et prend la première place du classement. Avec une part de marché d’acquisition de 54,57%, il compose le trio de tête avec TUI (23,76%) et Selectour (18,31).
 
Promovacances signe ainsi une remontée fulgurante qui n’éclipse en rien la performance de Selectour qui marque son grand retour dans le top 20. En effet, le réseau, pour avoir négligé quelques règles, s’est trouvé un moment blacklisté au point de sortir complément du baromètre. Sa belle troisième place démontre la pertinence des choix retenus notamment due à une refonte complète de son site et celle de ses 300 agences comme l’explique Pierre Lecat, directeur digital et marketing chez Selectour. « Parmi les améliorations que nous avons faites, il y a entre autres l’amélioration de la vitesse de notre site, le retravail de notre URL ou encore le développement du maillage interne du site ».
 
La suite du classement se compose de Leclerc Voyage en quatrième place (17,37%), Fram en cinquième (14,74%).
 
Arrive un surprenant Page Jaunes en sixième position ! Pas si étonnant pour Antoine Mussard qui explique : « Au même titre que Wikipédia, ils possèdent une légitimité, car ils apparaissent lors de la recherche d’une expression, même commerciale. Dans le cadre d’une recherche géolocalisée, ce sont les Pages Jaunes qui seront proposées dans les premiers liens. »
 
À partir de la 20e position, certains acteurs majeurs de l’agence de voyages ne sont plus dans le classement avec moins de 0,82 de part de marché. Ces derniers, comme Easyvoyage ou Expedia doivent réagir et travailler à améliorer leur visibilité naturelle.
 
Nicolas Sartel

Auteur

  • Rémi Bain-Thouverez

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format