Menu
S'identifier

E-Tourisme

ENTRETIEN - Roselyne Nguyen, Orange Business Services : "Nous sommes déjà dans la smart city"

Publié le : 23.04.2019 I Dernière Mise à jour : 23.04.2019

Image

Performance urbaine, intelligence émotionnelle, efficacité énergétique, les promesses de la smart city avec le déploiement de la 5G sont nombreuses. Roselyne Nguyen, Directrice Stratégie & Marketing Smartcities chez Orange Business Services, nous offre un aperçu de la ville du futur, déjà bien présente dans notre quotidien.


 
La 5G est-elle une condition sine qua non pour le déploiement des smart cities ?
 
Les smart cities n’ont attendu la 5G pour se développer mais il est vrai que cela va contribuer à leur rayonnement. Avec Orange Business, nous accompagnons les collectivités, de nombreux territoires, des villes de toutes tailles afin d’améliorer leur attractivité grâce au numérique.
En termes de projets, d’activités, nous avons beaucoup travaillé autour des données, notamment pour mesurer de manière anonymisée les flux de population, les comprendre et ainsi mieux adapter les capacités d’accueil et l’offre de tourisme. Nous avons analysé avec la Compagnie du Mont Blanc et l’Office du Tourisme de Chamonix les flux de fréquentation de ces territoires. Cette utilisation de la donnée permet d’analyser certaines problématiques, de comprendre quels types d’animations sont susceptibles de correspondre à un type précis de populations. Cela peut ainsi permettre d’anticiper la notion de surplus de population et penser les infrastructures nécessaires.
 
Quels seront les principaux changements de la ville intelligente en matière de tourisme ?
 
Le numérique s’inscrit déjà dans le parcours du touriste puisque plus de la moitié d’entre eux organisent leur séjours via des app mobiles. La 5G améliorera simplement son confort. Le voyageur pourra obtenir plus de débit, plus de fluidité et multiplier les usages et les connexions en temps réel. La 5G devrait pouvoir briser les barrières du langage avec la traduction en temps réel et ainsi accueillir plus facilement des populations étrangères. Elle facilitera la mise en oeuvre de la réalité virtuelle et servira d’outil inspirationnel pour susciter le désir de voyage. Le touriste touchera ainsi du doigt des événements ou destinations à l’autre bout du monde.
S’il facilite la vie des touristes comme des citoyens, le digital doit permettre aux collectivités de booster leur territoire. Et des outils sont justement créés à cette fin. L’application “Ma ville dans ma poche” a été pensée pour agréger toutes les informations pertinentes du territoire, les valoriser et les restituer en temps réel. L’utilisateur peut s’identifier selon qu’il est citoyen ou touriste de passage pour connaître les activités qui lui correspondent. Nous l’avons testé dans le département de l’Orne, le premier département à lancer une application mobile multiservices à destination des citoyens.
 
Mais au-delà de la dimension de performance de gestion de la ville urbaine, l’arrivée de la 5G amène avec elle une dimension de quotient émotionnel. Elle a pour vocation d’apporter dans le quotidien des citoyens du bien-être. Contrairement à ce qui est véhiculé, la smart city n’a rien d’une ville froide. Au contraire, elle permet de se recentrer sur quelque chose de plus humain, de plus expérientiel. Grâce à la réalité augmentée ou virtuelle, il nous est désormais possible de voyager dans le temps et l’espace et de revoir la cathédrale Notre-Dame avant l’incendie par exemple. Même si l’utilisateur est ultra connecté, cela n’empêche pas le storytelling du guide de visite.
 
Pour mettre en oeuvre la 5G, les villes verront se multiplier des antennes-relais. Quels seront les risques potentiels pour la santé des riverains ?
 
La 5G va principalement réutiliser les même sites que les précédentes générations de réseaux. Les autorités sanitaires indiquent n’avoir identifié aucun risque pour la santé des riverains d’antennes-relais. L’exposition réelle des Français aux ondes radio émises par les antennes-relais va probablement peu augmenter avec l’arrivée de la 5G.
La 5G recourt la technique du « massive MIMO » avec l’antenne intelligente qui permet une utilisation plus efficace de l'énergie en ne gardant que l’essentiel. Elle permettra d’éliminer les ondes superflues aux alentours des utilisateurs.
A contrario, la 5G intègre une notion d’efficacité énergétique, en d’autres termes, la consommation d’énergie est minimisée pour un service rendu meilleur qu’avec la 4G.

Auteur

  • Clotilde Costil

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format