Menu
S'identifier

E-Tourisme

Start up : les 3 tendances pour sortir de la crise du tourisme

Publié le : 02.06.2020 I Dernière Mise à jour : 02.06.2020

Image

Comment le secteur du tourisme peut-il se redéployer dans le monde d’après ? les start up dont l’ADN reste l’agilité, la souplesse et la créativité savent apporter les solutions sur base d’innovation.


L’Open Tourisme Lab, loin de baisser sa garde, s’illustre dans le redéploiement de ses activités pour préserver ses équilibres financiers. Les résultats suivent : toutes les start up de l’actuelle promotion parviennent à garder le capte et mieux encore à se positionner avec pertinence dans le monde d’après comme le confirme Emmanuel Bobin son directeur : « Les start-up sont agiles et foisonnent d’idées. Elles contribuent indéniablement à aider le tourisme à se réinventer, à imaginer et à construire ce qui sera dans le monde de demain. »
 Plateforme d'innovation ouverte et dédiée au tourisme, l’Open Tourisme Lab (OTL) se présente comme un accélérateur de start-up. Le soir du confinement, les 14 icônes durent redéfinir leur modèle économique. Il en ressort 3 nouvelles tendances : la prise en compte des aspects de la sécurité sanitaire, la proximité et selon les mots d’Emmanuel Bobin de jouer la frugalité financière. Il ajoute : « nous avons décidé dès l’annonce le 16 mars de réorienter et de renforcer nos actions tout en intensifiant notre accompagnement auprès des start-up pour leur permettre de s’armer au mieux pour affronter cette période et de jouer sur l’effet communautaire de notre éco-systèmeNous les avons notamment aidées à retravailler leurs offres en lien avec le contexte de crise et la phase de relance qui va survenir ».
A travers les différentes rencontres (en ligne) avec leurs partenaires, OTL a analysé la situation afin de proposer des solutions au travers des "challenges partenaires" du type revers pictch. Après avoir évalué le nombre de jours de trésorerie, procédé à la réduction drastique des engagements de dépenses (sauf celles du commercial et du marketing digital) les start up se mirent en ordre de bataille pour créer les conditions d’implantation des innovations pour une plus franche reprise en septembre. Les acteurs rechercheront pour asseoir la reprise à davantage digitaliser de leur process. « L’innovation se présente comme une des réponses à la crise et s'y intéresser reste encore plus essentiel en ce moment » insiste Emmanuel Bobin.

L’open innovation

Malgré la conjoncture, les partenaires répondirent présents. Le programme d’open innovation d’OTL apporte opportunément de la rassurance dans le contexte actuel. Les territoires et destinations touristiques, en quête de démarche design et de méthodes de créativité pour les aider à imaginer des scénarios de phases de rebond pour les socioprofessionnels trouvèrent des pistes intéressantes à investiguer. Le pôle design/innovation de la plateforme, composé de 10 personnes, initia des démarches de co-création, co-conception avec la mise en place de prototypes opérationnels.

Sécurité, durabilité et frugalité financière

Bien entendu la sécurité sanitaire se place au centre des réflexions des professionnels du tourisme, mais pas que : la durabilité et une plus stricte vigilance sur les dépenses s’imposent désormais avec plus encore d’acuité. Emmanuel Bobin explique : « le digital va apporter son lot de solutions pour, entre autres, l’accueil du public dans des conditions de sécurité satisfaisant avec des collecteurs digitaux avec une plus grande personnalisation et un parcours client repensé en relevant les enjeux d’un tourisme plus durable et plus économe dans ses dépenses. »

De l’intelligence artificielle

Quoi de mieux que l’IA pour trouver des solutions moins chères et plus pertinentes. Les start up de l’Open Tourisme Lab y travaillent avec comme ligne directrice le partage de la donnée dans une conception plus locale. Tendance oblige. Emmanuel Bobin conclut : « Nous avons cherché comment générer des opportunités. Avec cette crise, nous sommes manifestement en train de vivre une époque disruptive avec toutes les difficultés qui s’y rattache, mais aussi s’accompagnant d’une chance unique pour moderniser, digitaliser, simplifier et en un mot de réinventer le secteur du tourisme. » Les 14 start-up proposent de nouvelles solutions innovantes pour le milieu touristique afin de sortir au mieux de la crise du Covid-19.
Nicolas Sartel journaliste

Auteur

  • Rémi Bain-Thouverez

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format