Menu
S'identifier

E-Tourisme

Une solution de communication sans contact entre clients et hôteliers

Publié le : 24.07.2020 I Dernière Mise à jour : 24.07.2020

Image

Avec la crise du Covid le tourisme s’avère le secteur le plus touché. Aujourd’hui se pose la question de la relance, encadrée par les questions liées à la sécurité sanitaire. Le numérique se présente comme la bonne alternative pour l’hôtellerie.


1 Check, entreprise spécialisée dans l’édition d’applications web et mobile sort son nouvel outil : MAX (Multilingue Assistant eXpérience). Avec une forte volonté d’optimiser la satisfaction client en temps réel, ils veulent offrir à l’hôtellerie un moyen de rester attractif durant la période estivale 2020. Les employés pourront interagir efficacement avec les demandes voyageurs les plus exigeantes, tout en respectant les protocoles sanitaires contraignants.

Une solution au bout des doigts

Un peu comme la sonnette d’un lit d’hôpital pour appeler les infirmières, MAX permet aux clients d’avoir accès à tous les services du lieu où ils résident depuis leur chambre. Ils peuvent, de leur smartphone, faire une demande sans contact via la technologie des terminaux NFC, que ce soit pour un service de housekeeping, une maintenance, un room service, un bagagiste ou l’accès à des informations pratique telle que la position des médecins et pharmacie de garde les plus proches, mais aussi les magasins. Le tout sans avoir besoin de télécharger une application.

Accès à tous les services et renseignement depuis son smartphone

Grâce à la mise en place dans chaque chambre, maisonnette ou bungalow d’un chevalet ou support Plexiglas équipé d’un QR Code ou Tag RFID, le client peut se connecter à l’application depuis son smartphone. Une fois qu’il a approché son téléphone pour activer le chevalet via la technologie NFC, il a accès aux services comme le besoin d’un fer à repasser, shampoing, oreiller, serviettes, etc. Mais aussi à la carte du room service, l’outil de réservation du spa et des contenues tiers de proximité comme les musées, restaurants et activités. Ils peuvent aussi faire appel au personnel pour un bagagiste, régler un problème dans la chambre ou faire appel au room service, tout en préparant leur facture.

Chaque demande s’avère horodatée

Si l’application reste simple d’utilisation, elle se montre aussi personnalisable pour les établissements. La page web s’affiche aux couleurs de l’hôtel et dans la langue du client parmi la dizaine proposée. À noter que le nombre de langues prises en charge peut évoluer en fonction des nationalités accueillies par l’hôtelier. Dès qu’un voyageur émet une demande, le membre du personnel préposé reçoit une notification push via son application, sms ou email. Chaque requête est horodatée ainsi que les évènements postérieurs liés, afin d’être vérifiés et suivis par les managers. Le client peut lui aussi suivre l’avancée via des notifications sur l’influence, l’équipe de nuit, etc. Bénéfice utilisateur indéniable pour ces informations difficiles à obtenir habituellement.

Une solution en faveur d’une réaction immédiate des hôtels

En cas d’absence de réponse du personnel préposé, la demande horodatée passe à un niveau supérieur ou un autre service. Par exemple, si un bagagiste n’est pas monté au bout de 10 minutes après la requête, le réceptionniste ou concierge est prévenu et peut diligenter une autre personne. Facile à mettre en place et d’utilisation, elle est un gain de temps considérable, en particulier pour les hôtels de plein air. Ainsi, les membres de l’équipe n’ont plus à se déplacer entre l’accueil et le lieu de l’instance.

Une application à la portée de tous

La solution MAX peut être mise en place pour chaque structure quelle que soit sa taille et accessible à tous. Le coût d’équipement par logement s’élève à 1 euro, plus 49 euros mensuels pour la gestion et le suivi de l’application numérique packagée choisie. Les hôteliers peuvent aussi se voir rémunérer via des commissions réservées par les partenaires tiers de proximité, référencées et contactées par les voyageurs des lieux de villégiatures.
Nicolas SARTEL journaliste

Auteur

  • Rémi Bain-Thouverez

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format