Menu
S'identifier

Salons

Marmara boude Deauville : Top Resa garde son sang-froid

Publié le : 08.05.2007 I Dernière Mise à jour : 08.05.2007

Image

Aux TO qui n'exposeront pas à Top Résa cette année, reprochant au salon d'être "trop festif et pas assez business", Vincent Lhoste, directeur général du salon, répond "que les choses bougent." "Il y a en effet des problématiques mais nous y travaillons" reconnaît le DG de Top Résa qui promet aux exposants comme aux visiteurs "un salon 2007 studieux pour ceux qui veulent".

D'ailleurs il y travaille. Le premier dossier concerne les réseaux de distribution à qui il demande d'envoyer sur le salon, des chefs d'agences impliqués ou des vendeurs motivés. "Le vrai souci c'est que les gens ne préparent pas l'événement" souligne Vincent Lhoste qui pour y remédier permettra dès le mois de juin aux visiteurs de consulter en ligne l'agenda des fournisseurs et de prendre rendez-vous avec eux. "C'est comme ça que nous devons tous travailler pour optimiser le salon et pour les exposants, enregistrer un vrai retour sur investissement" poursuit-il, avant de préciser: "Si quelques grands TO nous reprochent de ne pas rentrer dans leurs frais, notez que 74% des exposants sont eux très satisfaits des retombées." Force est de constater que pour les TO régionaux, les hôteliers et les offices de tourisme, ce rendez-vous est une aubaine. L'occasion en 3 jours de rencontrer l'ensemble de la profession. Et ce sera d'autant plus vrai cette année, puisque Top Résa élargira ses horizons en accueillant comme il se doit, des acteurs incontournables dans l'industrie, à savoir: les grandes agences en ligne (création d'un village web), les agences spécialisées dans l'incentive et l'événementiel (création d'un parcours MICE) mais aussi celles impliquées dans le développement d'un tourisme durable et responsable. Voilà, en résumé les nouveaux traits d'un Top Résa en pleine mutation placé sous le signe du travail. Ce nouveau concept semble déjà plaire à Jet tours qui revient cette année sous le chapiteau mais sans soirée blanche. "J'espère avec ces efforts, faire en sorte qu'Asia, Donatello, Kuoni et Marmara, quatre très belles marques sur le marché français, reviennent à Top Résa" conclut Vincent Lhoste, qui pour l'heure enregistre un taux de vente d'espace de 92%. Autant dire que cette année encore, Top Résa sera "sold out".

Auteur

  • Sarah Douag

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format