Faire front, en bloc

Actualité
Jean-Baptiste Tréboul, Éditeur délégué Tour Hebdo, Le Quotidien du Tourisme, Bus & Car Tourisme de groupe. ©Alexandre Nestora
L’édito de Jean-Baptiste Tréboul, éditeur délégué de Tour Hebdo, Le Quotidien du Tourisme et Bus & car Tourisme de groupe. Face à une situation inédite dans sa gravité et son impact sur notre industrie, il convient de rester prudents, calmes et solidaires. Le virus fera des dégâts considérables mais il ne nous abattra pas. La solidité de notre pays et de notre système de santé tiendra. Et notre industrie renaîtra dans quelques mois. C’est le message de prudence et de confiance que je tenais à vous adresser dans cette période troublée. 

 

 

Le tourisme français est mis en sommeil. C’est la conséquence logique des mesures progressives prises par le gouvernement pour endiguer la propagation du coronavirus. Le confinement de la population ne devrait plus tarder. Face à l’incapacité manifeste de certains de nos compatriotes à changer rapidement leurs habitudes de vie et à respecter scrupuleusement les mesures barrières, il était devenu indispensable de durcir les contraintes.

 

On fera plus tard le bilan des propos et actions des irresponsables de tous bords qui ont cru intelligent et utile de nier, minimiser et « résister » individuellement face aux évidences et au danger.

 

La France connaît actuellement une forte accélération de la propagation du virus, ce qui conduira prochainement beaucoup de nos compatriotes dans les hôpitaux pour s’y faire soigner. Espérons que notre système de santé, auquel on a donné le plus de temps possible pour se préparer à endiguer la vague, tiendra du mieux possible.

 

Avec des avions qui ne décollent presque plus, des bateaux et des trains qui restent à quai, des agences de voyages et des parcs de loisirs fermés, des hôtels ouverts mais sans clients, il est clair que l’actualité touristique prend une tournure inédite, étrange et perturbante.

 

Une reprise forte et durable

 

Comme toutes les entreprises du tourisme, le groupe TTV (Tourisme et Transport de Voyageurs) est touché par la crise du coronavirus. Nos magazines (Tour Hebdo, Le Quotidien du Tourisme, Bus & Car Tourisme de groupe) vivent avec et pour les professionnels du tourisme. Lorsqu’ils vont mal, on va mal. C’est normal.

 

En tant qu’éditeur délégué, j’ai donc pris la décision de suspendre durant quelques mois – le temps de passer cette crise – nos parutions print. Avec nos publications digitales, nous allons continuer à vous informer le mieux possible, mais avec des moyens plus limités.

 

Comme les entreprises du tourisme, nos publications adopteront aussi une position d’attente, de replis, de moindre activité… en attendant des jours meilleurs. En attendant comme vous la reprise. On la prévoit forte et durable, peut-être avant l’été, sinon en septembre. Espérons…

 

Durant les mois à venir, nous resterons à vos côtés, solidaires dans la difficulté, pour être prêts à repartir ensemble lorsque le secteur sortira de ce cauchemar, lorsque la reprise sera là. On pourra alors refaire la fête, se serrer la main et s’embrasser. Comme avant.

Jean-Baptiste Tréboul
Éditeur délégué
Tour Hebdo, Le Quotidien du Tourisme, Bus & Car Tourisme de groupe

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *