Menu
S'identifier

Institutions

Thierry Schidler reconduit à la tête du Snet pour un 3e mandat consécutif

Publié le : 28.05.2004 I Dernière Mise à jour : 28.05.2004

Et de trois pour Thierry Schidler ! Le conseil d'administration du Snet (Syndicat national des entreprises de tourisme), réuni mardi 24 mai, a reconduit dans ses fonctions, et ce pour la troisième fois consécutive, le patron des Autocars Schidler.

Durée du mandat : deux ans. Dans un communiqué, le syndicat indique, après s'être félicité de son action concernant la réforme de la loi de 92 et la classification des autocars de tourisme, qu'il entend poursuivre ses efforts dans les domaines suivants : la circulation et le stationnement des autocars de tourisme dans Paris, le développement d'"Autocars de France" (la marque commerciale du Snet), l'élaboration d'une politique de communication "tant pour ses adhérents que pour l'environnement politique et économique de la profession", le plan qualité France, le développement du réseau d'adhérents du Snet, la valorisation de l'image du tourisme en autocar, l'harmonisation de la fiscalité européenne et les problèmes de concurrence déloyale dans les zones transfrontalières. Enfin, le communiqué du Snet précise que le syndicat entend engager une "bataille" contre le calcul de l'assiette de la taxe professionnelle.

Auteur

  • La Rédaction

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format