Menu
S'identifier

Production

Cap Australie 2014 : Vol au dessus du monde…

Publié le : 18.05.2014 I Dernière Mise à jour : 18.05.2014

De vendredi 11h à samedi 18h, le groupe a survolé la Terre de Paris à Sydney.

L’occasion de découvrir les services Etihad et quelques-uns des participants de cet éductour du bout du monde.Ils sont venus, ils sont tous là. Enfin… Un incident de navette hôtelière à CDG a failli mettre en retard Emmanuelle Michel (Galeries Lafayette Strasbourg). Cela lui vaudra une tournée générale de bière australienne… De son côté, Etihad a sorti un excellent cocktail de sa manche : un surclassement en classe Pearl sur le « tronçon » (7 h de vol) Paris-Abu Dhabi. Merci à la compagnie et à sa représentante brésilienne souriante, Nadia Perez Pereira, qui nous accompagne seulement… 4 jours. Les agents de voyages en profitent pour visiter le récent salon lounge de la compagnie au terminal 2C (design et cosy) et découvrent l’impeccable confort à bord des sièges inclinables à 180°. Excellente cuisine, courtoisie du personnel… : Etihad soigne comme il se doit ses clients business, sur un marché Europe-Asie très concurrentiel.
Dans le groupe, certains dorment déjà du sommeil du Juste. En pole position sur ce thème, Laurent Chevassut (Tourcom Esprit Pionnier, Le Bourget du Lac) rêve sans doute d’une princesse arabe… Lui et d’autres n’auront pas vu les formidables paysages désertiques du Moyen-Orient, tandis que l’A340-600 survole la Turquie, l’Irak (nous frôlons Bagdad) et la péninsule Arabique.
L’escale d’Abu Dhabi permet d’apprécier à l’avant de l’appareil l’aménagement de la classe Diamond (First) d’Etihad et de ses 12 sièges-lits cabines (écran géant, mini bar privé…). Un must. L’escale détend aussi les fumeurs. Priscilia Marceau (Sélectour Omni Voyages, St-Germain-en-Laye), Emeline Couture (Sélectour Koala Voyages, Aix-en-Provence), Tiphaine Raulet (Havas Destination Ailleurs, Pau), Benjamin Voidy (Voyages Rive Gauche, Versailles) - soit, grosso modo, la « baby class » de l’équipe - vont s’en griller une. D’autres dépensent leurs stock-options dans les boutiques duty free (mais le shopping center en détaxe d’Abu Dhabi a vieilli).
Pas de nouveau « cadeau » sur le trajet Abu Dhabi-Sydney : nous sommes en « éco ». Le service est toujours soigné mais le confort évidemment différent. On s’habitue vite au luxe… Une longue nuit de survol commence (Inde, Asie du sud-est….) et vers 18h (heures locales), les lumières scintillantes de Sydney apparaissent. L’Australie, le Nouveau Monde. Nous y voilà ! Mine de rien, nous sommes à 17 000 km de la France.
Bagages déposés au confortable hôtel Cambridge (dans East Sydney), nous SMSons à nos chéri(e)s-enfants restés au pays (les pauvres), dinons et filons à pied jusqu’à Darling Harbour, prendre un verre au Hard Rock Café (tant qu’à faire !). C’est samedi, il fait bon et malgré les feuilles automnales jonchant déjà les trottoirs, la jeunesse est de sortie (attention les yeux, Messieurs…). Demain sera un autre jour. Nous n’avons fait que passer à Sydney (nous y reviendrons en fin d’eductour) et partons à l’aube pour Darwin. L’aventure commence…

Auteur

  • Philippe Bourget

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format