Menu
S'identifier

Production

Eductour FTI aux Emirats: la burj Khalifa à Dubai, c’est drôlement haut !

Publié le : 28.11.2019 I Dernière Mise à jour : 28.11.2019

Image

PHOTOS - Nouvelle journée à Dubaï pour la centaine d'agents de voyages français invités par FTI Voyages en éductour. Aujourd'hui, la démesure est au programme. On ajoute quelques visites d'hôtels intéressants et un spectacle son et lumière, magique!


 
Rendez-vous à 8:45 ce matin. Pas mal, même pour ceux qui sont rentrés il y a quelques heures à peine de la soirée DJ au Jumeirah Five Palm. Les agents de voyages de l'éductour FTI vont découvrir ce matin un incontournable du tourisme à Dubaï, la burj Khalifa, plus haute tour du monde. Direction donc, le Dubai Mall. Car l’attraction numéro un de la ville se dresse au-dessus du "plus grand centre commercial au monde ».
 

Dubaï comme un géant


On traverse plusieurs espaces de boutiques (il y en a près de 1300 en tout !) jusqu'à la file d'entrée pour At The Top, la plate-forme d'observation de la Burj Khalifa. « Tout est bien organisé comme à l’Empire State Building à New York, note Aurélie. Il y a aussi les poses photo sur fond vert! » Un ascenseur nous amène au 125e étage. A travers les baies vitrées, la ville avec ses gratte-ciel de verre ressemble à un décor de cinéma futuriste.
 
Selfies et photos souvenirs s’enchaînent. Entre les touristes indiens et chinois, Elodie tente la pose avec les ailes multicolores, Meriem aussi. Marie-Laure s’enthousiasme pour les écrans tactiles qui montrent le paysage en contrebas de nuit, zoomé ou même tel qu’il était il y a fort, fort longtemps, avant l’arrivée des grues à Dubaï. C'est-à-dire de vastes étendues de sable avec quelques tentes de nomades.
 

 
On passe au 124e et à la terrasse en plein air. Depuis la « burj », Dubai s'étale 452 mètres plus bas: les anciens quartiers, les îles artificielles The World et The Palm avec l’hôtel Atlantis. Stéphanie se laisse tenter par un saut en parachute... virtuel. Prise de panique, elle enlève le casque. C’est Gwendoline, ravie, qui le fera à sa place.
 

Un immense parc d’attractions


On redescend au cœur du centre commercial pour une de ses attractions majeures : l’aquarium. « Un des plus grands au monde" proclame l’affiche lumineuse sur deux niveaux. Grâce au billet spécial, les Français vont pouvoir s’approcher de l'immense vitre. Quelle chance, un soigneur en plongée avec bouteilles arrive pour nourrir les raies. C’est ensuite l’impressionnant tunnel de requins et, à l’étage, tout un tas d'espèces de petits poissons d'eau douce ou de mer tropicaux.

On passe voir le VR Park, une sorte de parc d'attractions indoor pour enfants et grands. Dommage, on n’a pas le temps d’essayer un jeu avec casque de réalité virtuelle. Dans ce mall, il y a aussi une patinoire olympique, un squelette de dinosaure, une cascade géante... Mais il faudrait plusieurs jours et maintenant c’est le temps de déjeuner. Il est prévu à Zabeel House al Seef. Une jolie surprise que cet hôtel à la déco tendance.

L’Expo2020 en chantier

Dans un an, Dubaï accueillera le monde entier pour l’Expo 2020. Une occasion de plus pour les agents de voyages français de vendre la destination. Le DTCM a donc imaginé une visite du site de cette exposition universelle qui veut « Connecter les esprits, construire le futur ».
 

Le chantier est immense. Les bus de FTI suivent un parcours entre les futurs emplacements de pavillons. Partout des hommes travaillent à creuser. Les questions fusent, les vendeurs veulent en savoir plus. Il aurait fallu une maquette, voire une vidéo virtuelle…
 

Mais la journée n’est pas finie. Cap maintenant sur le Caesars Palace Bluewaters. Sa plage privée offre une jolie balade. La visite de l’hôtel (déco des chambres – oh, la TV est dans le miroir -, restaurants dont l’iconique Hell’s Kitchen comme à Las Vegas) convainc les agents de voyages. Le dîner au Bacchanales s’achève sur d’incroyables desserts. Le chef est français…
 

Les fontaines en couleur


Avant de rentrer à leur hôtel, les Français voudraient retourner au Dubai Mall. FTI organise le transfert avec son réceptif maison, Meeting Point. Ils vont pouvoir faire du shopping. « Les boutiques ferment à minuit ! ». Ils vont surtout voir le spectacle nocturne des fontaines. Entre les jeux de lumières colorées et Edith Piaf qui voit "la Vie en rose", le petit coeur français de Marie comme celui de Bruno s'est serré. Il y a peut-être même eu une petite larme. Il est temps de se reposer.

Auteur

  • Myriam Abergel

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format