Menu
S'identifier

Production

Grand Déf'îles Jet tours, les agents de voyages pilotes de seakarts

Publié le : 14.06.2016 I Dernière Mise à jour : 14.06.2016

Le catamaran a tout juste jeté son ancre au large de Maurice.

Venus de l'horizon, des navires foncent sur lui. Mad Max n'est pas loin. Heureusement, ils n'en veulent pas à notre pétrole, ils livrent les bolides dont les agents vont devenir pilotes...Au total 5 seakarts sont apportés. Des seakarts ? Comment vous dire, c'est un peu comme un jet ski sauf qu'on s'assoit côte à côté et non pas l'un derrière l'autre. Ça ressemble aux bouées tractées sauf qu'on dirige avec un volant et on est maître à bord. Un petit zodiac alors ? Si on veut. Sauf que la structure est insubmersible, que le moteur est situé en dessous et qu'il est de 110 CV. Pour un si petit engin, c'est tout simplement énorme !
Les responsables des seakarts montent à bord du catamaran où 22 agents de voyages les attendent. Non pas sans quelques appréhensions. "Nous conduirons nous même ?" "Oui." "Personne ne nous accompagnera ?" "Pas dans le seakart mais un zokiac vous précèdera, vous devrez le suivre en formation bien prédéfinie". Les consignes de sécurité sont données, les visages se délient, les gilets de sauvetage enfilés, 10 équipes de 2 sont constituées. Un anti démarreur attaché au gilet de chaque pilote, un bouton start, un accélérateur sur le volant et c'est parti !
"C'est impressionnant mais nous sommes bien encadrés. On m'a mise en confiance même si je n'ai pas l'habitude de tourner un volant... Je n'ai pas encore mon permis !", confie la jeune Agathe de Lagon Spirit à Paris.
"Cela a été un gros kif ! Cela faisait longtemps que je souhaitais faire du jet ski, cela aura été finalement du Seakart ! Hyper fun !", s'extasie Audrey, d'Idéo Voyages à Berck.
Sihan, de Jet tours Mouscron (Belgique) a commencé plus doucement. Au début elle voulait bien monter à condition de ne pas conduire. Au bout d'une vingtaine de minutes, elle accepte de prendre le volant. Le bolide ne va pas dans la direction souhaitée, elle crie un "j'ai peur" puis très vite elle maîtrise. Mieux, elle trouve que les autres, devant, ne vont pas assez vite. Alors elle les laisse filer avant de lancer à pleine puissance son engin et de s'envoler au-dessus des vagues, vites, très vite. Jouant ainsi, tout du long, pour gagner en émotion, de la méthode de l'élastique. "Cela m'a procuré de superbes sensations !", se réjouit-elle. "De mi-avril à mi-juin, Jet tours a organisé pas moins de 25 éductours mais celui-ci est à part, il vise à remercier nos meilleurs vendeurs d'hôtels Beachcomber sur vols Air France et Air Mauricius. Il s'agit donc d'un séjour récompense", explique Katy Perard, chef de projet événements chez Jet tours.
Une récompense qui a donc pris, aujourd'hui, une très vive allure...
Organisé du 11 au 17 juin, le Grand déf'îles Jet tours, mené en partenariat avec Air France, Air Mauritius, Beachcomber Hotels, Connections, la MTPA et Mondial Assistance est à suivre tous les jours sur quotidiendutourisme.com.
 

 

Auteur

  • Didier San Martin

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format