Menu
S'identifier

Transport

Austrian Airlines est sauvée

Publié le : 09.06.2020 I Dernière Mise à jour : 09.06.2020

Image

Le gouvernement autrichien a présenté le 8 juin son plan de sauvetage de la compagnie Austrian, filiale de Lufthansa. Et a annoncé une série de mesures pour rendre le transport aérien « plus durable ».


 
Les employés de la compagnie Austrian Airlines peuvent souffler. Le gouvernement autrichien a donné hier son feu vert à un plan de sauvetage du transporteur, filiale de Lufthansa, à hauteur de 450 millions d’euros. Ce plan sera composé de financements directs (150 millions d’euros) et de prêts garantis par l’État (300 millions d’euros), afin d’aider Austrian à passer la crise du coronavirus. Lufthansa participera au plan de sauvetage en injectant 150 millions d'euros dans sa filiale autrichienne.
 
Initialement, la compagnie réclamait 767 millions d’euros d’aide pour survivre à la crise, mais la reprise des vols dès cet été a abaissé cette exigence à 600 millions d’euros au total. En effet, Austrian Airlines a prévu de reprendre très progressivement ses vols le 15 juin après trois mois d'interruption de son service régulier.

Des contreparties environnementales à l'aide de l'État

Le chancelier autrichien a précisé que le groupe allemand Lufthansa et le gouvernement avaient convenu de trois objectifs : sauver les emplois, maintenir Vienne comme plateforme de transport aérien en Europe et prendre des « mesures nécessaires en termes de protection du climat ».
 
En ce sens, le soutien public à la compagnie nationale Austrian Airlines est assorti de contreparties environnementales. Le transporteur s’engage notamment à augmenter le rendement du carburant de 1,5% par an et à réduire ses émissions de CO2 de 9,5 kg à 8,5 kg en 10 ans, pour 100 passagers par kilomètre.

Un prix plancher pour les billets d'avion et une taxe sur les vols court-courriers

L’État autrichien affiche par ailleurs des objectif climatiques ambitieux pour les prochaines années et a donc annoncé une série de mesures concernant le transport aérien, afin de le rendre « durable et socialement équitable ». Par conséquent, les compagnies se verront imposer un prix de vente minimum de leurs billets fixé à 40 euros.
 
« Il n'y aura plus à l’avenir de tickets à bas coûts sur le dos du climat et des salariés. Dans l'UE, nous sommes pionniers contre le dumping des low cost », affirme la ministre de l’Environnement autrichienne, Leonore Gewessler. Une taxe de 30 euros s’appliquera également pour tous les trajets effectués en avion sur une distance de moins de 350 kilomètres.
 
Le gouvernement autrichien a enfin annoncé des mesures pour encourager les mobilités moins polluantes avec la création en 2021 d'un « ticket 1-2-3 », soit un abonnement annuel permettant de se déplacer en transports en commun pour un euro par jour dans une région, pour deux euros par jour dans deux régions et pour trois euros dans toute l'Autriche.

Auteur

  • Manon Gayet

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format