Menu
S'identifier

Transport

Grève : une trêve à Noël est-elle possible?

Publié le : 16.12.2019 I Dernière Mise à jour : 16.12.2019

Image

La semaine du 16 décembre s’annonce encore très chargée en grèves, manifestations et mobilisations contre le projet de réforme des retraites. Le trafic en aéroports, à la SNCF et à la RATP devrait être très fortement perturbé dès le lundi soir en vue de la mobilisation nationale du 17 décembre. Le gouvernement doit recevoir les syndicats, à nouveau unis, le 18 décembre.


 
« Pourrons-nous partir en vacances à Noël ? » C’est la question que se posent à eux-mêmes ainsi qu’à leur agence de voyages ceux qui ont acheté un billet de train ou d’avion. Sans boule de cristal, difficile à dire. D’autant que la grève contre le projet de réforme des retraites entamée le 5 décembre a repris de la vigueur après le discours du Premier ministre, Edouard Philippe, le 11 décembre. L’annonce de l’âge pivot de départ en retraite à 64 ans (pour être à taux plein) a ramené la CFDT, premier syndicat du secteur privé, (et la CFTC) dans l’intersyndicale. Tous appellent « l’ensemble des travailleurs à se mobiliser le 17 décembre ». Lundi 16, les routiers bloqueront d’ailleurs déjà les routes à travers la France.
 

Un mardi noir dans les aéroports?

L’annonce d’une  « nouvelle journée interprofessionnelle massive de grèves et de manifestations» le 17  décembre laisse présager un nouveau « mardi noir ! » En particulier dans les transports, toujours fortement mobilisés. Pour l’aérien, l’Usac-CGT, syndicat majoritaire à la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), annonce que les débrayages commenceront le 16 au soir. Une mesure qui s’est traduite par une réduction de 20% des vols dans les aéroports français lors de la grève du 5 décembre.
 

Trafic toujours perturbé à la RATP

En Ile-de-France, la RATP annonce pour le 16 décembre la fermeture totale de 8 lignes et partielle de 6 lignes (avec 1 train sur 3 durant 2h30 le matin et/ ou 3h en soirée). Seules les lignes 1 et 14 automatisées circuleront normalement « avec un fort risque de saturation ». Les RER A (1  train sur 2) et B (1 train sur 3) ne circuleront que de 6h30 à 9h30 et de 16h30 à 19h.  Sans interconnexion à Gare du Nord, un changement de train et de niveau est nécessaire pour se rendre à l’aéroport Charles-de-Gaulle, par exemple.  La page Web de la RATP propose un lien vers un tableau des horaires assurés sur le RER B.
 


 

Trains nationaux et internationaux annulés

A la SNCF, les syndicats observent une grève reconductible depuis le 5 décembre. Pour le 16 décembre (prévisions communiquées tous les jours à 17h), la compagnie va faire circuler 1 TGV sur 3, 4 TER sur 10, 1 Intercités sur 6, 1 Transilien sur 4. Sncf et RATP invitent les voyageurs à reporter leurs voyages et leurs déplacements. La SNCF propose remboursement et échange des billets.
 
A l’international, sur Eurostar, 4 trains sont annulés dans chaque sens (Paris / Londres et Londres/ Paris) le 16 décembre et 5 trains le 17 décembre. Sur Thalys, un trafic de deux trains sur trois est prévu jusqu’au 17 décembre. Au-delà, la SNCF va mettre en ligne mardi 17 décembre la liste des trains "garantis" jusqu'au dimanche 22 décembre a annoncé Agnès Ogier, porte-parole de la SNCF sur BFMTV. Les clients seront aussi "avertis par sms", et des "trains alternatifs" seront proposés lorsque ce sera possible.
 

Des transports avec ou sans trêve

Vendredi , Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF, a invité les syndicats à "faire une pause". Pour les voyageurs,  "les trains des 24, 25 et 26 décembre seront annoncés jeudi 19 décembre" a précisé Agnès Ogier vendredi dernier.
 
Mais la CGT Cheminots l’a annoncé dès le 12 décembre, lendemain du discours d’Edouard Philippe, par la voix de Laurent Brun, son secrétaire général: « il n’y aura pas de trêve pour Noël sauf si le gouvernement revient à la raison" [et retire son projet de réforme, NDLR] . Toutefois, l'unanimité n'est pas de mise sur cette "période des fêtes". Le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, a, lui, déclaré: "(...) notamment pour que les gens aillent rejoindre leur famille et aillent passer les fêtes de Noël, il faut leur laisser la possibilité de circuler comme ils l’entendent".
 
Sur BFMTV, dimanche soir, le secrétaire de l'Unsa Ferroviaire a de son côté rejeté l'hypothèse d'une pause dans le mouvement de contestation. "Depuis le début,dans les syndicats, c'est la base qui nous pousse à poursuivre l'action" a-t-il expliqué. Il serait, explique-t-il, incompréhensible d'annoncer aux grévistes de s'arrêter sans avoir rien obtenu. Surtout après l'annonce de l'âge d'équilibre à 64 ans... En outre pour des raisons administratives de préavis, il serait très compliqué de relancer le mouvement. Une réunion des syndicats est prévue avec le Premier ministre, ce mercredi 18 décembre.
 

Agv et TO cherchent des solutions pour leurs clients


Du côté des professionnels du tourisme, on s’évertue à trouver des solutions. Agents de voyages ou tour-opérateurs sont obligés parfois de faire prendre à leurs clients des vols en correspondance et d'allonger leur temps de transport…  « Pas le plus évident à annoncer aux clients, convient Gilbert Cisnéros, patron du TO Exotismes. Mais au moins on trouve des possibilités et ça leur permet de profiter des vacances !»

Auteur

  • Myriam Abergel

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format