Menu
S'identifier

Transport

Guillaume Pépy (SNCF) : Ouigo, "notre levier de conquête"

Publié le : 23.11.2017 I Dernière Mise à jour : 23.11.2017

Lors du congrès des Entreprises du Voyage à Lille, Guillaume Pépy, président de la SNCF, a détaillé sa stratégie avec InOui, Ouigo et Oui-sncf.com.

115 millions de voyageurs

"2017 pour vous et pour nous est vraiment très bon, même au-delà de nos objectifs" a-t-il dit en préambule avant d'expliquer : "nous sommes dans une stratégie de conquête où l'objectif est de passer de 100 millions de voyageurs à 115 millions en 2020". Pour y parvenir la SNCF a fait le choix de segmenter son offre. Avec InOui tout d'abord, sur le segment haut de gamme, "qui est du TGV avec de la valeur ajoutée, notamment au niveau du service". Avec Ouigo ensuite, une offre low cost "avec des prix extrêmement agressifs sur le marché". Aujourd'hui Ouigo représente 5% du trafic, mais en représentera 25% en 2020.

Le rapport avec les contrôleurs va changer

InOui est la nouvelle offre TGV de la SNCF avec wifi, rames rénovées et sièges confortables. "Nous allons aussi offrir du service en plus" explique Guillaume Pépy, comme "par exemple de nouvelles portes d'embarquement qui sont en essai à la gare du Nord". Grâce à quoi, "le rapport avec les contrôleurs va changer. Puisqu'ils n'auront plus de fraudeurs à traquer, ils pourront être disponibles pour les clients…" Autre service : la possibilité de commander au bar sans faire la queue pour être servi en 3 minutes, plutôt que d'attendre 40 minutes... Et enfin, le wifi qui est en phase de déploiement.

Des coûts réduits de 40%

Ouigo est l'offre TGV low cost. "La difficulté pour nous n'était pas de faire des prix bas" dit-il encore, "mais de faire des coûts bas. Nous avons pris une cinquantaine de chapitres de coûts et avons réussi à les réduire d'environ 48%". Aujourd'hui, le siège kilomètre coûte moitié moins cher sur Ouigo que sur InOui.
Par ailleurs, les premiers départs de Ouigo à partir de gares parisiennes centrales plutôt que de Marne la Vallée, Roissy ou Massy, "débuteront début décembre avec 10 trains à Montparnasse". Le prix sera de 8 euros pour les enfants "quel que soit la date de réservation et quel que soit la destination. Et pour les adultes ce sera entre 16 et 70 euros". Ouigo est "notre levier de conquête".

"Le couteau suisse de la mobilité"

La SNCF veut devenir un véritable service de mobilité. Aujourd'hui, "le smartphone est un assistant de mobilité sans limite" considère Guillaume Pépy. "L'idée est de dire que nous devons faire du "plane – book – pay – ticket" sur tous les modes de transports possibles, du train au covoiturage en passant par l'autopartage, le bus, le VTC et, demain, les navettes autonomes et les taxis robots".
"Ce couteau suisse de la mobilité, c'est à nous de le construire" ajoute t-il. "Si nous ne le faisons pas, c'est Google ou Amazon qui le feront à notre place". Tout sera mis en place d'ici un an et demi à partir de la plateforme Voyages-sncf.com qui va s'appeler Oui-sncf.com.

Auteur

  • Nicolas Barbéry

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format