Menu
S'identifier

Transport

Onur Air, objet d'une prochaine réunion de l'UE

Publié le : 20.05.2005 I Dernière Mise à jour : 20.05.2005

Les États membres de l'Union doivent discuter le 26 mai.
Les pays interdisant la compagnie pourront s'expliquer.
Experts turcs et néerlandais se sont réunis mercredi.


Des experts turcs et néerlandais de sécurité aérienne ont entamé mercredi à Istanbul une deuxième série de discussions au sujet de l'interdiction de vol qui frappe Onur Air. La réunion était en cours en fin d'après-midi et devait se poursuivre tard dans la soirée, a précisé sur place un porte-parole du ministère des Transports turc Mehmet Akif Sam qui a indiqué qu'elle pourrait reprendre jeudi matin pour se terminer en milieu de journée. "A l'issue de cette réunion, un rapport sera établi sur la base duquel une décision pourrait être prise", a-t-il notamment dit aux journalistes. Ces pourparlers font suite à une série de discussions infructueuses tenues lundi entre autorités aéronautiques turques et néerlandaises à Amsterdam. Une réunion avait par ailleurs été organisée mardi entre experts d'aviation civile turcs et allemands à Brunswick, dans l'ouest de l'Allemagne. Rauf Gerz, un porte-parole d'Onur Air, a indiqué que sa compagnie avait déjà perdu "plusieurs millions d'euros" en raison de ces sanctions. Il a affirmé que même si l'interdiction était levée dans les jours prochains, "le dommage est déjà fait" pour Onur Air, qui a perdu une part de marché importante aux Pays-Bas et en Allemagne. Par ailleurs, la réunion des États membres de l'UE pour discuter du cas de la compagnie est prévue le 26 mai à Bruxelles, a indiqué mercredi le porte-parole du commissaire européen aux Transports Jacques Barrot. La Commission européenne avait annoncé mardi cette réunion avec les experts nationaux pour "un premier échange de vues sur ce qui s'est passé dans certains pays avec cette compagnie spécifique". La réunion des experts doit donner l'occasion aux pays qui ont interdit de vol la compagnie d'expliquer leur choix, avait indiqué mardi le porte-parole de Jacques Barrot, Stefaan De Rynck. Enfin, la compagnie a suspendu mercredi une action en référé qu'elle avait entamée contre les autorités aéronautiques néerlandaises.

Auteur

  • La Rédaction

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format