Les sociétés d’assistance prêtes pour le dispositif d’appels d’urgence eCall 112

Assurance

A partir du 1er avril, tous les nouveaux modèles de véhicules seront équipés du dispositif d’appels d’urgence eCall 112.

 

 

Rappel du dispositif : la voiture est équipée, d’un boitier avec carte Sim pour émettre les appels GSM vers l’eCall, des capteurs et d’un bouton d’urgence. Ce bouton eCall 112 peut être également déclenché manuellement par l’automobiliste en cas de malaise ou s’il est témoin d’un accident sur la voie publique

Derrière ce bouton, c’est toute une organisation qui mise en place par le SNSA (Syndicat National des Sociétés d’Assistance) et dédiée à l’eCall 112. La plateforme eCall dirige les appels vers les sociétés d’assistance. Les chargés d’assistance dédiés à l’eCall, ont accès grâce au dispositif, à toutes les données du véhicules (géolocalisation, sens de circulation). Ils sont en contact direct avec l’automobiliste et quelle que soit la gravité de la situation, ont un délai de 75 secondes pour traiter l’appel et solliciter des secours. Cette réactivité permettrait de sauver jusqu’à 2 500 vies par an en Europe et dans 6% des cas diminuer la gravité des blessures.

 

Un dispositif unique en Europe

 

Parmi les différents systèmes mis en place dans les autres pays de l’Union européenne, le modèle de plateforme développé par le SNSA est la seule solution en Europe qui permet à la fois de filtrer les appels et d’orienter vers les services de secours, mais aussi de proposer à l’automobiliste une mise en relation avec son assisteur, en cas d’accident sur la voie publique ou d’un besoin de remorquage du véhicule suite à l’accident.

 

Rappelons en effet que seul un tiers des accidents immobilisant le véhicule, nécessite l’intervention des secours. Dans les autres pays, seuls les services d’urgence sont déployés et l’automobiliste doit ensuite faire lui-même appel à son asssisteur ou bien se débrouiller par ses propres moyens. Une étape délicate pour l’automobiliste qui a subi un choc.

 

« Les sociétés d’assistance ont une nouvelle fois démontré leur légitimité dans le traitement de l’appel d’urgence opéré par elles depuis plus de 15 ans en Europe avec le TPS eCall. Notre expérience dans l’assistance automobile, qui représente près de 70 % de l’activité des sociétés d’assistance, nous a permis de concevoir une plateforme évolutive et rassurante pour l’automobiliste », déclare Claude Sarcia, Président du SNSA.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *