Air bashing

Blog à part

Dans un climat délétère propice à l’air-bashing, Air France a annoncé son intention de supprimer 1.300 tonnes de plastique à usage unique utilisé chaque année à bord de ses avions d’ici la fin 2019…

Ce sont 100 millions de gobelets en plastique qui seront remplacés par des gobelets en carton, 85 millions de couverts en plastique par des pièces biosourcées et 25 millions de bâtonnets en plastique par des touillettes en bois. Cette initiative est une excellente nouvelle pour l’environnement, mais la mesure est un peu timide face à la montée en puissance de l’air-bashing. Récemment encore, « La Décroissance », un journal d’écologie politique, s’affichait en grand dans certains kiosques du Sud-Ouest avec à sa Une : « A mort l’Avion ! ». La dictature écologique et sa machine de propagande à faire culpabiliser sont en marche… Selon une récente étude, 15% des Français évitent les activités touristiques entraînant des nuisances pour l’environnement, notamment le transport. Et 16% d’entre eux considèrent que l’empreinte écologique d’un voyage joue un rôle essentiel dans le choix de leur destination.

Même les députés se lancent dans l’air-bashing… Comme Delphine Batho (Génération écologie) et François Ruffin (La France insoumise) qui ont purement et simplement réclamé la suppression des vols domestiques en France. Pour abattre un peu plus rapidement notre compagnie nationale, il n’y a peu mieux. Si un Toulousain ne peut plus faire escale à CDG lorsqu’il va à New York, va-t-il se rabattre sur le train (5 heures) ou préférer passer par Londres avec une autre compagnie ? Rappelons que, selon la DGAC, en 2016, le trafic aérien domestique représentait seulement 1,1 % des émissions de CO2 et 0,8 % des émissions totales de gaz à effet de serre en France. C’est moins que celles liées à la surchauffe des cerveaux de nos députés…

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *