Les jeunes entrepreneurs aiment le tourisme

Blog à part

À la veille du congrès des Entrepreneurs du Voyage, Jean-Pierre Mas, son président, est plus optimiste que jamais. Pour le secteur, comme pour son syndicat.

Pour le secteur, et malgré les Gilets jaunes, « le climat économique est actuellement bon ». 2017 avait été « une année historique, 2018 a été encore meilleure ».

Quant aux Entreprises du Voyage, le nombre d’adhérents a augmenté de 20% entre 2015 et 2018… Pour un syndicat souvent raillé, ce n’est pas mal.

C’est grâce au succès du congrès de Lille en 2018 et à la qualité de son contenu que la profession a saisi tout l’intérêt d’adhérer.

C’est aussi grâce à l’efficacité de son service juridique à qui rien n’échappe des décisions emberlificotées prises à Bercy ou à Bruxelles.

C’est enfin grâce cette fameuse campagne de publicité en juin dernier qui, durant les empoisonnantes grèves de la SNCF et d’Air France, a mis en évidence le rôle indispensable des agents de voyages pour gérer la crise.

Quant à ceux qui y voient encore un lieu de rencontre poussiéreux pour accros à l’agence de papa, ils se trompent. Jean-Pierre Mas s’enthousiasme de voir toutes ces start-up, à l’instar de Worldia, qui déboulent avec des idées innovantes dans le tourisme.

Il se félicite de voir que ce secteur est aujourd’hui l’un des plus attractifs pour les jeunes entrepreneurs.

Les Entreprises du Voyage viennent d’ailleurs de mettre sur pied une « commission digitale » qui compte déjà tous les poids lourds de l’e-tourisme. Un succès. Contre toute attente. « Je ne m’attendais pas à ce qu’ils viennent dans le sillage syndical » relève Jean-Pierre Mas.

Quant à l’avenir, il est très prometteur. Le Welcome City Lab, la plateforme d’innovations parisienne dédiée au tourisme, compte actuellement 30 startup en incubation et ne reçoit pas moins de 300 dossiers de demandes chaque année…

Ce bouillonnement d’idées et de créativité est une bonne chose pour le tourisme, c’est aussi une bonne chose pour les Entreprises du Voyage.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *