Quand la RATP se comporte mal avec les touristes

Blog à part

Des touristes autrichiens en font les frais du zèle de contrôleurs de la RATP qui n’ont visiblement pas été informés de la volonté de la France d’accueillir 100 millions de touristes en 2020.

 

Il est parfois tentant d’emprunter des couloirs du métro en sens interdit pour gagner du temps. Les petits malins qui se font pincer en sont quittes pour une amende de 25 euros et c’est bien normal. Il faut évidemment bien connaitre le métro parisien pour s’y risquer, les touristes qui marchent à contresens ne le font que parce qu’ils sont perdus.  Pas de chance pour les visiteurs étrangers, il n’y guère que les contrôleurs du métro pour en douter. Ainsi, vendredi 11 mai, selon un tweet rédigé par un membre français de la famille, des touristes autrichiens, « légèrement perdus dans les couloirs du métro », à la station Bastille, ont été verbalisés par un agent de la RATP pour « circulation à sens interdit ».

 

Contactée par Le Figaro, la RATP indique que « cette interdiction vise avant tout à assurer la sécurité des voyageurs ». Avant de préciser : « Dans les stations et gares, certains couloirs ne sont en effet utilisables que dans un seul sens afin de faciliter les flux ». On l’avait bien compris. De là à verbaliser des touristes égarés qui ont le bon goût de visiter Paris, il y a un pas que les contrôleurs n’auraient pas dû franchir. A  l’heure du terrorisme et des grèves qui n’en finissent pas – même si elles ne concernent pas la RATP – on est en droit de s’indigner. La moindre des politesses aurait été même d’aider ces touristes à retrouver leur chemin. Et, qui sait, ils auraient peut être même rédigé un tweet de remerciement qui pourrait alimenter les rubriques « belle histoire du jour » des médias…

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (2)

  1. La France n’atteindra jamais son objectif de doubler le nombre de touristes avec des contrôleurs RATP qui les raquettent pour la chasse a la prime ou des agents de sécurité de la Tour Eiffel trės mal-polis et qui leur font la gueule. Il suffit une petite caméra pour vérifier ces affirmations.
    Concernant le comportement de Raquette organisé par des contrôleurs RATP, j’ai accompagné 6 touristes étrangers a Paris. A l’arrivée de la Gare de l’Est, Lundi soir du 27 août 2018, on demande au guichet de transport en commun de nous conseiller une formule pour 5 jours. Ils nous proposent la carte Navigo avec l’abonnement d’une semaine et nous disent que nous avons deux jours pour coller la photo. On avait déjà passe deux contrôles depuis et on nous a rien dit. Nous pensons coller les photos au retour a l’hôtel le mercredi. Portant, dans le délais encore de deux jours, nous avons été contrôlé par un autre équipe de contrôleurs qui disent que la photo doit être posée toute de suite a l’achat et que chacun reçoit une amende de 35€, y compris les mineurs. Pour eux l’information donnée par la guichetière qui nous a vendu la carte a la gare de l’Est n’a aucune valeur. Et d’ailleurs, aucun document de conditions d’utilisation est donné. Nous montrons bien notre bonne fois, nos touristes américains protestent à juste titre et les contrôleurs confisquent les passeport et documents les obligeant à payer l’amende sur place.
    Nous informons d’abord les autorités de la RATP, ainsi que celles du Tourisme, en espérant obtenir l’annulation et remboursement de l’amende, connaître les éventuelles sanctions aux controleurs abusifs, avant de relayer l’information de comportement abusif et de raquette des contrôleurs sur tous les sites, blogs et médias concernant l’information touristique en France.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *