Service après vente

Blog à part

Comme le dit Laurent Abitbol, président de Selectour et d’Havas Voyages, agent de voyages est « le métier le plus difficile ». Ce n’est peut-être pas le plus difficile au monde, mais il reste difficile, surtout au regard des rémunérations. Incontestablement.

On l’a vu au printemps dernier, durant les grèves d’Air France, puis de la SNCF, quand les agents de voyages aux avant-postes n’ont pas compté leur temps pour venir en aide à leurs clients en perdition… Aujourd’hui encore, la crise à la Réunion liée en partie aux blocages des Gilets jaunes empoisonne la vie des agents de voyages, comme d’ailleurs celle des TO, des compagnies aériennes, des loueurs de voitures et des hôteliers. A chaque crise, c’est pareil : il faut annuler, reporter, déplacer, modifier, transformer, rembourser, rapatrier… et avec le sourire ! Ce qui fait beaucoup de travail supplémentaire, pas ou peu de compensations salariales, et souvent d’importantes pertes financières pour l’agence. Sans compter le travail courant de la journée…

Mais ces inconvénients sont aussi le salut d’un métier qui était censé disparaître il y a plus d’une dizaine d’années avec l’avènement d’Internet, de l’offre touristique collaborative et de tous ces clients persuadés d’être meilleurs que les professionnels. Au printemps dernier le syndicat des Entreprises du Voyages dans une campagne de pub ponctuelle durant les grèves dans les transports l’avait d’ailleurs rappelé aux clients : « en période de conflit social, comme toute l’année, vous n’êtes pas seul, votre agent de voyages vous assiste ».

La grande enquête que nous avons réalisée en partenariat avec Futurethinking (voir en pages 8-9) le prouve : pour les Français passer par une agence de voyages c’est avant tout avoir un service après-vente. Comme le dit Laurent Abitbol, « les grèves, les mouvements sociaux,… tout ce qui se passe en France du matin au soir est bon pour le métier. C’est affreux mais c’est comme ça ! »

 

 

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *