Un monde sans presse, quelle tristesse !

Blog à part

L’Humanité est menacée de disparition. On le savait déjà. Mais là, il s’agit du célèbre quotidien communiste fondé en 1904 par Jean Jaurès qui a été placé hier en redressement judiciaire.

 

Que l’on partage ou non les positions de ce grand journal, ses difficultés économiques sont un nouveau coup dur pour le pluralisme de la presse et la liberté d’opinion.

Lors de ses vœux à la profession, Lionel Rabiet, président des Entreprises de Voyage d’Ile-de-France, a formulé un souhait concernant « les médias de notre profession ». « Il a toujours été de bon ton de critiquer la presse en général, les journalistes en particulier.

C’est vraiment dans l’air du temps et la crise des gilets jaunes n’a fait qu’amplifier ce phénomène » a-t-il dit. « La bonne nouvelle pour ceux qui critiquent, c’est que la presse est en train de disparaître.

C’est vrai pour la presse grand public et ça l’est aussi dans la presse professionnelle.

Maintenant, imaginons notre profession sans Le Quotidien du Tourisme (impensable !), Tour Hebdo, l’Echo Touristique ou Tourmag.com… ». Il formule ce vœu : « aider nos médias en nous abonnant ou en faisant de la publicité » car « en aidant la presse professionnelle, c’est nous-même que nous aidons ».

Pour Lionel Rabiet, les responsables sont identifiés : « Des audiences qui vont sur le web » et « des annonceurs qui déplacent leurs investissements publicitaires vers Google ou Facebook… » Le plus inquiétant, c’est qu’avec les nouveaux algorithmes notamment de Facebook les lecteurs ne lisent plus que les infos qui les confortent dans leurs idées. Quitte à prendre pour argent comptant mensonges éhontés et faits falsifiés…

C’est toujours plus agréable que de s’informer sur une vérité qui dérange. On l’a vu avec les gilets jaunes.

Moins de contradiction, moins d’esprit critique, moins d’ouverture au monde… Triste perspective.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *