Risque voyage : Anticip propose des solutions adaptées pour les déplacements à l’étranger

Business Travel
Laurent Bouly, directeur marketing de la société Anticip

Créée en 2008 par d’anciens membres du GIGN, la société Anticip basée à Levallois est spécialisée dans la gestion de risque voyages. A l’origine positionnée sur la sûreté en Irak et en Afghanistan, elle se diversifie aujourd’hui pour mieux répondre aux besoins des PME et TPE qui souhaitent assurer la protection de leurs collaborateurs en déplacement, et ce sur n’importe quel endroit de la planète.

 

 

« Notre métier de départ, c’est d’intervenir dans des zones sensibles. Ainsi nous accompagnons les voyageurs d’affaires dans des zones de guerre, notamment en Irak. Durant les conflits, le business ne s’arrête jamais » souligne Laurent Bouly, directeur marketing de la société Anticip.

 

Outre le côté très opérationnel, le leader français de la sûreté en Irak et en Afghanistan a développé au fil des années toute une batterie de solutions pour prévenir les entreprises se déplaçant à l’étranger des risques sanitaires et sécuritaires. Anticip comprend une cinquantaine de collaborateurs. « Une quinzaine sont au siège. Le reste est composé de security managers répartis sur les différentes zones du globe » souligne Laurent Bouly qui précise que ces derniers sont « d’anciens membres de l’armée ou de la gendarmerie ».

 

Prévention, suivi des voyageurs et gestion de crise constituent les trois volets de l’activité d’Anticip. Alors que 9 salariés sur 10 se disent stressés par les déplacements internationaux, la société a élaboré des fiches pays qui fournissent des renseignements détaillés sur la situation générale sanitaire et sécuritaire d’une destination. « Ces fiches au nombre de 206, plus complètes que celles du quai d’Orsay destinées au grand public, centralisent les informations remontées du terrain par nos forces opérationnelles » explique Laurent Bouly.  Anticip délivre aussi chaque jour par mail des alertes sûreté sur tous les événements impactant la sûreté des entreprises. « Nous engageons notre responsabilité et nous effectuons une veille permanente pour adhérer en temps réel à l’actualité » ajoute le responsable. Pour chaque destination, un niveau de risque est attribué :

 

  • Niveau 1 : pas de risque particulier
  • Niveau 2 : risque modéré
  • Niveau 3 : risque élevé
  • Niveau 4 : risque majeur
  • Niveau 5 : risque maximum

 

Anticip propose aussi une offre e-learning en matière de prévention des risques. Cette offre repose notamment sur des petits films d’animation de deux, trois minutes en HD. « Les responsables de la sûreté voient arriver dans leurs entreprises de jeunes salariés issus des générations Y et Z : les présentations de type diaporama où des personnages « sinistres » parlent face caméra les rebutent, surtout quand il s’agit de sûreté » explique le directeur marketing. Une vingtaine de films sont produits en interne. Une quarantaine sera disponible d’ici la fin de l’année.

 

Tout cet arsenal de prévention est couplé au suivi du voyageur. « Dès qu’il réserve, via son PNR nous sommes interfacés avec l’agence avec la possibilité de lui envoyer un message en temps réel » souligne Laurent Bouly qui insiste sur « le suivi, la communication et la traçabilité grâce au PNR ». D’autres solutions – logiciel de tracking, application mobile – existent aussi pour suivre en temps réel les déplacements du voyageur.

 

 

Dans le cas d’une gestion de crise, la société Anticip vérifie d’abord la zone d’impact de l’évènement avant de décider d’une éventuelle intervention. « C’est déjà arrivé pour des groupes présents en Afrique ou au Moyen-Orient » précise Laurent Bouly.

 

Anticip qui travaille pour l’instant avec une quinzaine de gros clients (Cap Gemini, Auchan…), souvent des entreprises du CAC 40, souhaite s’ouvrir davantage aux PME – PMI, notamment celles basées en province, qui au final encourent les mêmes risques que n’importe quelle société. « Nous voulons évangéliser ce marché et se désirakiser. Autrement dit, ne plus être associé aux zones à risque » confirme Laurent Bouly. Le spécialiste de la sûreté a d’ailleurs noué un partenariat avec l’agence Havas Voyages, laquelle propose les solutions d’Anticip à ses propres clients.

 

« Une PME peut être équipée d’une solution complète de Travel Risk Management (prévention, formation, suivi et même intervention en cas de crise) pour environ 1 200 – 1 500 euros par an ». « En fait le tarif est proportionnel au volume de voyages » poursuit le directeur marketing. Enfin pour Laurent Bouly, si les solutions d’Anticip sont « bien consommées par le client », c’est aussi parce qu’elles apportent  aux responsables sûreté « une tranquillité d’esprit et une charge mentale beaucoup moins importante que s’ils devaient tout gérer  seul ».

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *