1 000 clients QM2 : Cunard en avance sur ses prévisions

Croisières

CIC a célébré l’événement lundi.
Objectif : 2 620 passagers en 2004.
Lundi soir dernier, le champagne et les petits fours étaient de rigueur. Rémy Arca, PDG de la Compagnie internationale de croisières (représentant la compagnie Cunard en France) avait réuni toute son équipe pour célébrer la réservation du millième client Queen Mary 2. Cette fête n’aurait bien sûr pas eu lieu sans la présence de la chanceuse passagère (accompagnée de son mari) et de l’agent de voyages qui a réalisé la vente. « Nous avions déjà fait une croisière il y a dix ans avec RCCL et avions gardé un très agréable souvenir. En regardant l’émission ‘Thalassa’ au mois de décembre consacrée au Queen Mary 2, j’ai immédiatement eu envie d’effectuer une transat. De plus, le fait que le bateau ait été construit à Saint-Nazaire a motivé ma décision. » Annie et Daniel Brulfert qui partiront le 1er mai ont réservé il y a trois semaines dans l’agence Thomas Cook avenue des Gobelins (13e arr. de Paris) après s’être préalablement renseignés sur Internet. Ils passeront une nuit et deux jours à New York, le tout pour environ 2 000 E par personne en cabine intérieure. En réservant à l’avance, ils ont pu bénéficier d’une réduction de 20 % (le panier moyen s’élève à 2 600 E) et – le hasard fait parfois bien les choses – seront couverts de petites attentions tout le long de la traversée, tels qu’un enregistrement VIP et du champagne dans la cabine. En moins de six mois, le Queen Mary 2 a donc déjà attiré plus de 1 000 Français, un résultat à relativiser puisque les réservations ont réellement débuté à la sortie des chantiers le 22 décembre. « Nous avons pour objectif de remplir cette année l’équivalent de la capacité totale du bateau, soit 2 620 passagers. Nous sommes donc très avance sur nos prévisions et souhaitons vivement que le succès du Queen Mary 2 soit le déclencheur des ventes croisières en France », conclut Rémy Arca.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *