125 000 pax : le nouveau défi de Costa en 2005

Croisières

Capacité en hausse de 18% et allotements plus nombreux.
Costa France doit réaliser 50 000 pax de plus qu’en 2003.
Le rythme des résas est à ce jour plus fort qu’en 2004.
D’année en année, la pression monte au rythme du développement de la flotte et par conséquent des allotements pour Costa France. L’arrivée du Costa Magica fin 2004 a accru la capacité de 18% et le positionnement du Costa Fortuna au départ de Marseille engage Costa France à « trouver » plus de 500 passagers par semaine sur chaque départ. Globalement, la compagnie doit cette année enregistrer 50.000 passagers de plus qu’il y a deux ans, « un pari ambitieux mais qu’on relèvera », confie le PDG France Georges Azouze ajoutant que « le rythme de réservations du début d’année est plus fort que celui de 2004 ». Le mois dernier, la compagnie avait déjà dépassé les chiffres réalisés sur l’ensemble de l’année 2003. La campagne de pub diffusée sur le petit écran depuis fin mars contribue également à dynamiser les ventes et à participer au développement de la notoriété de Costa. D’autres actions sont mises en place cette année pour poursuivre sur cette lancée. De consolidation tout d’abord avec le site pro costaclick.fr mais aussi les formation des réseaux aux produits croisières à travers le programme « Croisière Facile » et plus largement les opérations de sensibilisation de France Ferries Croisières auxquelles la compagnie participe. Le lancement dans les agences d’Amadeus Cruise, disponible depuis deux semaines, sera un autre temps fort de l’année. Sur l’ensemble du groupe, 800.000 croisiéristes sont attendus à bord des onze navires de la flotte d’ici à la fin de l’année, dont 125.000 en France, ce qui fait de l’Hexagone le second marché prioritaire après le pays d’origine de Costa, l’Italie.
Un CA groupe de plus de un milliard d’euros en 2004
Le chiffre d’affaires consolidé de Costa Crociere a atteint 1,62 milliard d’euros en 2004, soit 35 % d’augmentation par rapport aux 786 millions d’euros enregistrés en 2003. Le résultat d’exploitation est de 211 millions d’euros contre 111 millions d’euros pour l’exercice précédent. Les passagers accueillis à bord ont été plus de 729.000, en comparaison avec les 557.000 croisiéristes de l’exercice précédent, soit une hausse de 31 %. Enfin, le nombre de présences journalières franchit la barre des 5,8 millions (+ 35 % par rapport aux 4,3 millions de 2003). Pour la compagnie, la croissance enregistrée en 2004 est due au renforcement de la flotte, à l’amélioration des tarifs et à l’augmentation du taux d’occupation. Le résultat économique s’améliore également grâce aux économies d’échelle et à la maîtrise progressive des coûts d’exploitation et de structure.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *