La croisière en France reprend des couleurs

Croisières
Erminio Eschena, président de Clia France, entouré à gauche de Paul Nuyens, responsable de Clia France, Belgique et Pays-Bas, et à droite de Tor Christian Sletner, vice-président des Affaires gouvernementales européennes de Clia Europe.

Alors qu’il était en baisse depuis deux ans (- 17,7% de passagers en 2017 par rapport à 2015), le marché de la croisière en France repart à la hausse avec 520 800 passagers en 2018 (+ 3,4%) contre 503 800 l’année précédente, selon les derniers chiffres communiqués par l’association Clia à l’occasion d’une conférence de presse organisée sur le MS Botticelli de la compagnie Croisieurope.

 

 

« Après des résultats mitigés en 2017, c’est le retour de la croissance en 2018 » constate Erminio Eschena, président de Clia France, qui se félicite que l’augmentation du nombre de croisiéristes français, + 3,4%, soit supérieur à la moyenne européenne, + 3 ,3%. « L’arrivée de nouveaux paquebots et l’ouverture de destinations inédites, déjà programmées pour les prochaines saisons, vont certainement contribuer à consolider la croisière comme un choix incontournable dans les loisirs du public français » précise le responsable.

 

Pour les Français, la Méditerranée centrale et occidentale constitue très nettement la destination la plus appréciée avec 226 000 passagers (43,5%) enregistrés en 2018. Derrière, ce sont les destinations Caraïbes, Bahamas et Bermudes (23,3%) qui ont la faveur des croisiéristes français. La Méditerranée orientale (12,7%) est suivie par l’Europe du Nord qui arrive en 4ème position devant les croisières transatlantiques et autour du monde. A noter que la durée moyenne d’un séjour est de 7,9 jours, et que l’âge moyen du passager français est de 49 ans, soit un an de moins que la moyenne européenne. « Le marché français séduit un public plus jeune avec 10% de croisiéristes dans la tranche d’âge 20-29 ans » ajoute Erminio Eschena qui souligne aussi que « les destinations d’exploration, elles, attirent davantage des personnes de plus de 60 ans ».

 

Les représentants des différentes compagnies avec les responsables de la Clia sur le MS Botticelli de Croisieurope

 

 

En franchissant la barre des 520 000 passagers, la France représente 7% de parts de marché en Europe (7,2% en 2017),  bien loin des locomotives allemandes (31%) et Britanniques (27%). Actuel cinquième marché européen, la France est également précédée par l’Italie et l’Espagne.

 

En 2018, le nombre de passagers européens ayant effectué une croisière maritime a progressé de 3,3% par rapport à 2017, ce qui représente un total de 7,17 millions de passagers. A l’échelle mondiale, la progression est encore plus spectaculaire puisque le secteur enregistre une hausse de 7% entre 2017 et 2018, et totalise 28,5 millions de passagers au global.

 

L’association Clia fait toutefois savoir que le secteur de la croisière ne représente que 2% de l’industrie touristique globale, mais connaît une croissance beaucoup plus rapide comparé aux autres secteurs touristiques. D’après le dernier baromètre de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), l’arrivée de touristes internationaux a engendré un total de 1,4 milliard de clients (+ 6%) alors que les croisiéristes représentent 7% de croissance. « Il n’y a aucune industrie loisir qui affiche des taux aussi constants et importants comme celle de la croisière » souligne le président de Clia France qui insiste pour que ce secteur soit « davantage appréhendé par les agences de voyages, les distributeurs pour qu’ils l’intègrent encore plus dans leur offre loisirs ». D’autant plus que les ventes de produits croisières sont « rémunératrices sans aucune forme de SAV ». « C’est aussi l’industrie qui investit le plus en marketing au prorata du chiffre d’affaires réalisé » aime à rappeler Georges Azouze, président de Costa France.

Les prévisions pour 2019 sont de 30 millions de passagers en fin d’année, et les projections sont d’atteindre les 40 millions d’ici fin 2028.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *