Azamara Club Cruises devient Azamara pour mettre en avant sa programmation terrestre

Croisières

Azamara Club Cruises  change de nom pour devenir tout simplement Azamara. La marque propose plus de 1 700 offres de programmes à terre qui complètent ses voyages immersifs et renforcent son engagement à faire voyager ses passagers au coeur d’une destination.

Ces changements reflètent « un dévouement redéfini à la marque au concept de Destination Immersion » et renforcent la focalisation « de la marque sur les expériences immersives à terre ».

« Notre passion pour le voyage a permis à notre concept Destination Immersion d’évoluer au cours des dix dernières années. Aujourd’hui nous nous attendons à une croissance encore plus grande de notre programmation à terre au fur et à mesure de l’amélioration de nos services » explique Larry Pimentel, PDG d’Azamara.

De l’exploration des lieux les plus populaires, aux coulisses d’une destination en passant par la rencontre de la population locale, la nouvelle sélection des programmes terrestres d’Azamara offrira « une vaste collection d’expériences conçues pour émerveiller les passagers et leur faire découvrir plus profondément le coeur de la
vie locale ».

Tous les programmes à terre comprennent :

• Petits-déjeuners variés et une sélection de plats authentiques tout au long du voyage.
• Tous les transferts vers / depuis le voyage, l’aéroport et entre les villes visitées.
• Des organisateurs de voyage veillent à tous les détails sur place et à ce que le voyage des passagers se déroule sans inquiétudes.
• Des explorations terrestres menées par des experts locaux, tels que des géologues, des naturalistes, des sommeliers, des astronomes, des traqueurs de la faune.

En 2019, la flotte Azamara accostera à travers 316 ports dans 78 pays, et effectuera 150 nuits à quai dans 150 pays. En 2020, Azamara emmènera
les visiteurs dans 294 ports à travers 76 pays et y proposera pas moins 162 nuits à quai.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *