CMV, nouvelle marque croisière sur le marché français

Croisières
Clément Mousset, directeur général, et Cédric Rivoire-Perrochat, directeur marketing, communication & opérations de CMV France dont la première croisière est prévue le 1er mai 2021 au départ du Havre.

Célébrant ses 10 ans cette année, la compagnie britannique Cruise & Maritime Voyages (CMV) annonce la création d’une filiale française et l’exploitation à l’année d’un bateau – l’Astor, futur Jules Verne – sur le marché national. C’est le tandem Clément Mousset, directeur général, et Cédric Rivoire-Perrochat, directeur marketing et des opérations, qui sera aux commandes de cette nouvelle entité dont les premières croisières débutent en mai 2021.

 

 

Comme ils aiment à le rappeler, Clément Mousset (ex DG France de Celestyal),  et Cédric Rivoire-Perrochat (ex DG France de Clia) sont « des passionnés » et cumulent à eux deux « 45 ans d’expérience dans l’industrie de la croisière ». Une légitimité qui leur offre le droit de présider aux destinées de CMV France. « Nous sommes heureux de pénétrer le marché français avec le Jules Verne et nous sommes persuadés qu’il existe une place entre les compagnies exploitant des mégas-paquebots et les compagnies de luxe, pour un produit au positionnement premium et abordable » résume Chris Coates, directeur commercial du groupe.

 

C’est donc l’Astor, un bateau vieux d’une trentaine d’années, exploité sur les marchés allemand et australien, qui sera redéployé sur le marché français. Rebaptisé Jules Verne, le navire (550 passagers dans 289 cabines), il débutera ses croisières au Havre le 1er mai 2021. « A bord, pas de mur d’escalade ou de galerie marchande, vous serez sur un vrai bateau » indique Clément Mousset.

 

Sous la marque CMV, le Jules Verne proposera des croisières au départ du Havre et de Marseille. Lors de la saison inaugurale, pas moins de 20 itinéraires (10 embarquements au Havre, 10 à Marseille avec 75 ports visités dans 25 pays) seront consacrés à la clientèle francophone. Le bateau programmera l’Europe du Nord, la Méditerranée et la Mer Noire, sans oublier un tour du monde (du 8 janvier 2022 au départ de Marseille avec arrivée au Havre le 11 mai 2022). Auparavant le Jules Verne proposera une croisière de Noël et Nouvel An vers les Canaries. A noter que l’Astor deviendra officiellement Jules Verne à l’occasion d’une soirée évènementielle au Havre le 29 avril 2021. Une seconde soirée de gala est prévue à Marseille le 16 mai.

 

L’entité française s’adressera plus particulièrement au marché des adultes, à l’exception d’une sélection d’une sélection de croisières qui seront destinées aux familles multigénérationnelles durant les vacances scolaires. Un soin particulier a également été apporté à la clientèle solo, « un marché croissant ». Ainsi 28 cabines individuelles leur seront consacrées. Plus de 70% des cabines du Jules Verne disposeront d’une vue sur l’océan. Parmi celles-ci 42 suites qui porteront le nom de célèbres châteaux.

 

Clément Mousset et Cédric Rivoire-Perrochat lors du lancement de CMV France au restaurant Jules Verne situé au deuxième étage de la Tour Eiffel. Photo : Stanislas Lucien

 

Les bureaux de CMV France seront basés à Marseille. Une équipe de 15 professionnels (commercial, marketing, réservation) œuvreront aux destinées de la compagnie. « Les ventes seront ouvertes dès le 2 janvier via notamment le site cmv-croisieres.fr » précise Cédric Rivoire-Perrochat. Une brochure de 80 pages est également prévue.

 

Le groupe CMV qui exploite six bateaux emploie près de 4 000 personnes à bord et à terre aura transporté près de 150 000 passagers à fin 2019. Son chiffre d’affaires est de 280 millions d’euros. A l’issue de sa première année pleine, CMV France vise les « 10 000 clients » pour un coût journée par passager estimé « entre 180 et 190 euros, taxes incluses ». « Nous avons la chance d’avoir 18 mois de commercialisation avant l’arrivée du navire. C’est du jamais vu » se félicite Clément Mousset.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *