Costa positionne 3 bateaux sur l’Europe du Nord

Croisières

L’Atlantica avec 700 places de plus succède au Romantica.
L’Allegra, positionné à Amsterdam, arrive en renfort.
La compagnie vise 10 000 passagers contre 6 000 en 2003.
Costa aime le froid. En 2003, la compagnie attirait environ 6 000 croisiéristes en Europe du Nord. Pour l’année en cours, 10 000 passagers sont attendus, l’objectif est donc largement revu à la hausse et les moyens déployés conséquents. Pour la quatrième année consécutive, un tiré à part entièrement consacré à l’Europe du Nord vient d’être distribué dans les agences. Largement étoffée (24 pages de plus), la production compte désormais 3 paquebots au lieu de deux. Ainsi, l’Atlantica (2 000 places) succède au Romantica (1 300 places), l’Allegra arrive en renfort au départ d’Amsterdam pour des itinéraires de longue durée tout comme l’Europa qui, lui, est maintenu et positionné au départ d’Amsterdam également. De plus, trois nouveaux itinéraires à destination de l’Ecosse et de l’Islande refont surface. « Nous avons remis en place des itinéraires vers ces deux pays pour les croisiéristes avertis auxquels il faut pouvoir proposer des croisières plus fouillées », précise Georges Azouze, PDG France, qui continue en soulignant que « de façon générale, les réservations sont en avance par rapport à l’an dernier et que les clients montrent de plus en plus d’intérêt pour ces destinations ». De plus, pour renforcer sa notoriété sur cet axe, la compagnie a débuté une grande campagne de pub le week-end dernier vantant les atouts de la Scandinavie. Pour ces croisières, comme pour l’ensemble de la production Costa 2004, chaque passager se voit désormais remettre avant son départ un carnet de voyage entièrement relooké, très pratique et complet et qui a « une réelle valeur ajoutée aussi bien pour les clients que pour les agences, dont le nom figure en première page. Les premières retombées de cet outil, dont le but principal est de rassurer les nouveaux clients, sont donc très positives ».

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *