Croisière au Cambodge: une première pour Star Clipper

Croisières
Les passagers du Star Clipper pourront faire une excursion pour visiter le temple d'Angkor Vat.

La compagnie Star Clippers propose en avant-première sa nouvelle brochure avril-octobre 2020. Les navires de la compagnie navigueront en Méditerranée et en Asie. En Europe, le Royal Clipper fera découvrir des ports charmants.

 

Le Cambodge, destination inédite pour le Star Clipper, est une des grandes nouveautés de 2020. L’an prochain, le navire sera à nouveau en Asie du Sud-Est, en Indonésie, en Thaïlande et en Malaisie, mais aussi au Cambodge.

 

Il fera route vers l’île de Koh Rong Samloem avec sa jungle et ses plages et Sihanoukville, elle aussi pourvue de longues plages de sable blanc. « Une excursion d’une nuit pour ceux qui le désirent sera disponible pour les passagers souhaitant visiter le temple d’Angkor Vat » précise la compagnie maritime.

 

Jumeau du Star Clipper, le Star Flyer opérera en Méditerranée orientale. Il fera escale dans les îles grecques et en Turquie. Entre petits ports et plages immaculées dans des îles, le navire fera de nombreuses escales.

 

Le Royal Clipper au départ de Cannes

Le Royal Clipper naviguera, lui, en Méditerranée occidentale d’avril à octobre 2020. Au départ de Lisbonne, Malaga, Rome, Venise ou Cannes, il effectuera des croisières de 5 à 12 nuits. Des itinéraires de Venise vers la Croatie  et le Monténégro ou  encore  vers  le littoral italien avec des escales telles Taormine, Sorrente, Ponza… et la Grèce.

 

Le 5 mâts embarquera aussi ses passagers de Lisbonne vers le Maroc et l’Espagne et les îles Baléares ou la Corse, la Sicile et la Sardaigne. Sans oublier, les croisières à travers les merveilleuses Cyclades et ses ports enchanteurs. Au programme, découverte de ports charmants tels Stintino en Sardaigne, Propriano en Corse, Vis, Krk et Zadar en Croatie.

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *