Du biogaz à base de poissons pour propulser les navires Hurtigruten

Croisières
hurtigruten

Les restes de production de l’industrie de la pêche et autres déchets organiques seront bientôt utilisés comme carburant pour les bateaux de croisière écologiques Hurtigruten.

 

 

Après plusieurs investissements massifs dans les technologies vertes, et notamment dans des moteurs hybrides, Hurtigruten et sa flotte de 17 bateaux est l’un des acteurs les plus respectueux de l’environnement dans ce secteur.

 

Prochaine étape : alimenter les navires de croisière au biogaz liquéfié (BioGNL), un gaz renouvelable dépourvu de combustibles fossiles et produit à partir de restes de poissons et autres déchets organiques.

 

« Ce que d’autres considèrent comme un problème, nous l’envisageons comme une ressource et une solution. En utilisant le biogaz pour alimenter ses navires, Hurtigruten devient la première compagnie du secteur à propulser ses bateaux à l’aide de carburants exempts de combustibles fossiles », souligne Daniel Skjeldam, CEO de Hurtigruten.

 

Considéré comme le carburant le plus respectueux de l’environnement actuellement disponible, le biogaz renouvelable est une source d’énergie résolument propre. Le BioGNL est déjà utilisé dans certains segments du secteur du transport, en particulier pour les bus, mais de manière assez limitée. Or, l’Europe du Nord et la Norvège disposent d’industries forestière et piscicole très développées, qui génèrent d’importants volumes de déchets organiques.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *