EN IMAGES : à bord du Costa Smeralda, inauguré ce week-end

Croisières
Les passagers peuvent notamment profiter de l'espace aquatique et des ses toboggans. ©Brice Lahaye

Costa Croisières a inauguré officiellement ce week-end son nouveau navire, le Costa Smeralda, premier paquebot de la compagnie alimenté au GNL. Découvrez-le en images.

 

Le paquebot pourrait bien plaire à vos clients ! Costa Croisières a inauguré et baptisé samedi dernier son premier navire alimenté au GNL, le Smeralda. Un événement organisé en présence de la star internationale Penelope Cruz, marraine du fleuron de la compagnie de croisières.

 

Un bateau plus écolo

Le Costa Smeralda, c’est d’abord un engagement de la compagnie pour des croisières plus propres, avec une alimentation au gaz naturel liquéfié (GNL) permettant des émissions quasi-nulles de dioxyde de soufre et de particules, et une réduction des émissions d’oxyde d’azote et de CO2. Parmi les autres mesures prises par Costa Croisières en faveur du développement durable, on retiendra notamment le nouveau système d’économie d’énergie, la désalinisation de l’eau de mer pour couvrir les besoins à bord, le tri des déchets à 100%, la suppression du plastique à usage unique, la réduction du gaspillage alimentaire ou la redistribution des repas aux communautés locales.

 

De nombreuses activités à bord

Mais c’est aussi une innovation en termes de divertissements et de design. À bord du paquebot de 2 612 chambres (pour 6 554 passagers), les voyageurs pourront en effet profiter de nombreuses infrastructures et services : 16 restaurants, 19 bars, un spa, un casino, des boutiques, un espace aquatique avec des toboggans, des piscines, des terrains et salles de sport, un théâtre, des salles de spectacles… Avec également un Laboratoire du goût – où les passagers peuvent notamment jouer à Top Chef – et le CoDe, un musée de 400 m2 consacré au design italien.

 

Découvrez le bateau en images :

 

Publié par Brice Lahaye
Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *