Festival Croisières cartonne partout sauf en France

Croisières

Baisse de 3 000 pax en 2003.
Plus d’infos et de formation.
Globalement, la compagnie Festival Croisières a réalisé une année 2003 exceptionnelle. Son chiffre d’affaires a connu une croissance de plus de 12 %, progressant de 300 ME en 2002 à plus de 335 ME en 2003. Avec plus de 316 000 passagers en 2003, dont 254 000 uniquement assurés par quatre des sept navires de la flotte (European Vision, European Stars, Mistral et Azur), soit une hausse de 22 %, la compagnie a atteint un taux d’occupation annuel flirtant avec les 100 %, en progression de 8 points par rapport à l’an passé. De plus, les Flamenco et Bolero, deux autres navires de la flotte actuellement affrétés par des TO espagnols, ont tourné régulièrement au maximum de leur capacité. Dans le détail, l’emballement est plus nuancé. Certes, tous les principaux marchés affichent des chiffres à la hausse. Enfin presque tous… En Italie, le nombre de passagers est passé de 61 000 en 2002 à plus de 70 000 en 2003 et en Allemagne, 48 000 passagers ont effectué une croisière avec Festival l’an dernier contre 42 000 l’année précédente. Aux États-Unis, la fréquentation des navires Festival est passée de 8 000 en 2002 à 12 500 en 2003. Par contre, le marché français a navigué à contre-courant. Le nombre de passagers s’est élevé à 40 000 en 2003 contre 43 000 en 2002. Alors pourquoi la France a-t-elle fait figure d’exception ? Muriel Austerlitz, directrice marketing, explique que « la politique tarifaire de la compagnie a été revue à la hausse afin d’adopter un positionnement plus haut de gamme ». Pour 2004 : même combat. Festival souhaite rester à un niveau de prix similaire tout en se faisant davantage connaître auprès de la distribution. Diverses actions d’information et de formation, notamment à travers la création d’une newsletter, dont la première parution est prévue pour la fin du mois, et le déploiement auprès de toutes les agences qui le souhaitent du nouveau site B to B, gofestival.com, sont au programme. De plus, la présence commerciale sur le terrain va être renforcée.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *