La moitié de la flotte CroisiEurope a moins de 5 ans d’existence

Croisières

Deux bateaux de plus en 2004.
La clientèle sera à 75 % française.
Avec une vitesse de croisière de deux nouveaux bateaux par an et un chiffre d’affaires en hausse de 15 % avoisinant les 78 ME, la compagnie fluviale CroisiEurope a le vent en poupe. « Nous attribuons cette croissance à l’arrivée du Magellan sur le Portugal et du Léonard de Vinci sur le Rhin et aux avant et arrière-saison meilleures que l’an dernier », explique Christian Schmitter, PDG. En 2004, la compagnie surfera sur la même vague en accueillant deux nouveaux paquebots. Le MS Infante don Henrique sera le troisième bateau de la flotte positionné sur le Douro et le MS Beethoven desservira un nouvel axe de Passau (Allemagne) à Tulcea (Roumanie) en passant par la Hongrie, la Slovaquie et la Bulgarie. De plus, le 1er août prochain, le Boticelli viendra remplacer, sur le Rhin, le MS Liberté. Bref, la flotte compte aujourd’hui 22 unités, dont plus de la moitié a moins de cinq ans. « Avec deux bateaux supplémentaires cette année, nous visons 8 000 passagers de plus et devrions atteindre la barre des 156 000. La clientèle française représentera 75 % d’entre eux », précise Christian Schmitter. Deux autres nouveautés pour l’année à venir : la mise en ligne d’un nouveau site Internet B to C qui « sera surtout une vitrine pour s’adresser ensuite aux agences grâce à un lien qui conduira le client vers son agence la plus proche », et l’équipement de la totalité de la flotte de TV satellite et coffres-forts. Dans le courant de l’année, CroisiEurope programmera des soirées agences à Lyon, Paris et Arles avec la possibilité d’hébergement à bord. Des éductours sont également prévus mais seulement pour les groupes, dont l’activité a représenté en 2003 la moitié du chiffre d’affaires de la compagnie.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *