L’AFST part à la découverte de la Vallée de la Seine

Croisières

Les 3è Rencontres de l’AFST (Association française des séniors du tourisme) se sont déroulées du 4 au 8 novembre 2018 à  bord du MS Seine Princesse de la Compagnie Croisieurope.

 

Une centaine de membres de l’association, s’étaient donné rendez-vous pour une croisière de 5 jours à la découverte de la Seine entre Les Andelys et Honfleur. Un sacré challenge pour ces seniors qui, pour la plupart, ont déjà fait plusieurs tours du monde… Au cours de ces cinq jours les membres de l’AFST ont pu échanger, mieux se connaître ou retrouver des amis du « métier qu’ils avaient perdus de vue ».

Michel Messager, président de l’AFST explique que « pour ce genre de rencontres et d‘échanges rien ne vaut la formule croisière, d’autant plus que le bateau était totalement affrété pour l’AFST ». Cette croisière a été emmaillée de visites, d’une conférence et d’une réunion pour faire le point sur la vie de l’association. Comme le dit son président, « l’AFST se porte bien puisque depuis le début de l’année près de 90 nouveaux membres sont venus rejoindre l’association, qui à ce jour compte 870 membres ».

Grace à la participation des partenaires (Amadeus, APG, APST, Avis, Beachcomber, Tous Bleu Voyage, Cediv Travel, Costa, EdV, Myster Fly, NG Travel, Salaün Holidays, Syltours et Thomas Cook) cette croisière, placée sous le signe des « seventies », a été également rythmée par « des soirées endiablées », avec disc-jockey, karaoké et anecdotes…  « Cela a permis de faire un retour aux sources, notamment avec un déjeuner (sous le soleil) aux Vapeurs en présence de Jean François Alexandre et une pensée émue pour Top Résa » indique encore Michel Messager.

A noter que la prochaine réunion de l’AFST aura lieu le jeudi 6 décembre au restaurant du Marché de Noël au Jardin des Tuileries, pour son traditionnel déjeuner de fin d’année.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *