Le nouveau fleuron de MSC, le Meraviglia, sera baptisé au Havre le 1er juin 2017

Croisières

MSC Croisières annonce que son nouveau fleuron, le MSC Meraviglia, sera baptisé en France, au port du Havre, le 1er juin 2017, avant d’être positionné à Marseille pour sa saison inaugurale en Méditerranée. La compagnie confirme par ailleurs la construction de deux navires supplémentaires sur les chantiers navals de STX France.Lors de la cérémonie des pièces du MSC Meraviglia, organisée le 1er février à Saint‐Nazaire en présence d’Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et d’Edouard Philippe, Maire du Havre et Député de la Seine‐Maritime, Pierfrancesco Vago, le Président exécutif de MSC Croisières, a déclaré : "nous profitons de l’organisation d’une des cérémonies les plus importantes dans la construction d’un navire – la cérémonie des pièces – pour annoncer la confirmation des options pour deux nouveaux navires de la classe
"Meraviglia" : les navires "Meraviglia‐Plus". Ces derniers offriront un total de 2 444 cabines et pourront accueillir 8 000 personnes à bord. Ils seront livrés respectivement en novembre 2019 et en avril 2020, ce qui anticipe de deux ans la livraison du dernier des quatre navires construits sur les chantiers navals STX". Avant d’ajouter : "grâce à cette nouvelle commande et aux investissements réalisés depuis 2003, MSC Croisières devient le premier investisseur privé étranger en France en matière de contrats d’exportation ‐ avec un investissement de plus de 8 milliards d’euros sur tout cette période ‐et l’un des leaders de l’investissement en général en France. Le montant de nos commandes actuelles auprès de STX France s’élève à 3 milliards d’euros, pour 4 navires "Meraviglia" et "Meraviglia‐Plus". Cela représente 2 500 personnes travaillant à plein temps pour la construction de chaque navire, soit un total de 32 millions d’heures travaillées pour les quatre navires".
Les nouveaux navires feront partie du plan d’investissement de 5.3 milliards d’euros lancé par la compagnie suisse l’an dernier et prévoyant la construction de sept navires nouvelle génération.
 

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *