MSC Croisières revoit son concept d’agence Passe-Port

Croisières

Porté par une dynamique avec notamment l'arrivée de 11 nouveaux navires d'ici 2026, MSC Croisières revoit son concept d'agence Passe-Port. Et remet le vendeur au cœur de ses priorités.
 

"C'est une très belle initiative mais elle est arrivée à maturité. Il fallait donc revoir le concept des agences Passe-Port" résume Patrick Pourbaix, directeur général de MSC Croisières pour la France et le Benelux, qui parle davantage d'une "convention de partenariat qu'un contrat avec les agences adhérentes".  Dans cette nouvelle formule dont les modalités restent à définir, pas de rémunération privilégiée mais "une liste de services accordée en priorité au chef d'agence ou à l'agent de comptoir qui s'engage vis-à-vis de nous". "C'est avec lui et non pas le réseau (Prêt à Partir, Univermair…) que nous signerons" poursuit Patrick Pourbaix. Alors qu'environ 200 agences sont aujourd'hui labellisées Passe-Port, la nouvelle formule doit être dévoilée d'ici la fin de l'année.

Un dispositif qui montre aussi l'intérêt de MSC pour les agents de voyages. "Ce sont nos meilleurs ambassadeurs" rappelle régulièrement le directeur général France. Et de dire qu'avec "3 000 points de ventes dans l'Hexagone", ce canal représente "environ 90% des ventes".
Les distributeurs auront d'ailleurs l'opportunité de multiplier les ventes au départ du Havre, port au départ duquel se positionne de plus en plus. "Un de nos challenges est de rapprocher les gens de leur bateau. L'idée, c'est je prends ma voiture et je pars en croisière" souligne Patrick Pourbaix. Le Meravigila 1, prochain bateau en livraison, sera inauguré au Havre le 3 juin prochain.

D'ici 2026, ce sont donc 11 nouveaux bateaux qui seront livrés chez MSC Croisières portant la capacité d'environ 2 millions de passagers actuellement à presque 5 millions. "Avec la Belgique, la France est le marché où nous avons les plus grosses ambitions de développement" assure Patrick Pourbaix. Fort de ses 180 000 passagers annuel, MSC, "numéro 1 en Europe",  reste toutefois derrière son rival Costa en France.
 

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *