Norwegian Cruise Line met un sixième bateau en Europe

Croisières

Le Norwegian Pearl sera le 6e bateau de la flotte à naviguer en Europe à l’été 2019. Le Norwegian Jade et le Norwegian Jewel renforceront la présence de la compagnie en Australasie à l’hiver 2019/2020.

Le Norwegian Pearl, et sa capacité de 2.400 passagers, sera déployé en Europe à l’été 2019. Il rejoindra 5 autres navires de la flotte positionnés, eux aussi en Europe l’an prochain : les Norwegian Epic, Gateway, Star, Spirit et Jade. La compagnie américaine va ainsi renforcer sa présence dans la région.

 

Le Pearl sera basé à Amsterdam à l’été 2019

Le Norwegian Pearl proposera des itinéraires « nouveaux et variés » à partir d’Amsterdam. Le port de croisière néerlandais est considéré stratégique. Les clients peuvent facilement rejoindre le centre-ville et l’aéroport. C’est aussi « le plus grand d’Europe et celui dont la croissance est la plus rapide ».

 

Pour les croisiéristes français –la France est un marché que Norwegian veut davantage pénétrer–, Amsterdam est facilement accessible. Soit via le train Thalys au départ de Paris ou sur vol Air France/ KLM. Le Norwegian Pearl proposera également de nombreux itinéraires en Méditerranée depuis Rome (Civitavecchia), Barcelone et Venise.

 

Des performances records pour le Norwegian Bliss

Le Norwegian Joy rejoindra son jumeau, le Norwegian Bliss en Alaska à l’été 2019 et offrira des croisières sur la Riviera mexicaine et sur le canal de Panama à l’hiver 2019/2020. Le Norwegian Spirit naviguera saisonnièrement en Chine à partir de l’été 2020 et ce afin de maintenir l’engagement de Norwegian Cruise Line à servir le marché chinois.

 

« L’explosion de la demande sur nos principaux marchés émetteurs et les performances records du Norwegian Bliss, continuent de dépasser nos attentes » déclare dans un communiqué Frank Del Rio, PDG de Norwegian Cruise. « Nous avons donc décidé de tirer parti des avantages stratégiques de notre flotte en la redéployant de manière à positionner nos unités sur des marchés surperformants, non desservis ou mal desservis, et ce afin de répondre à la demande de notre clientèle mais également d’obtenir des rendements plus élevés pour nos actionnaires. »

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *