Norwegian Cruise Line : suppression des pailles en plastique sur l’ensemble de la flotte

Croisières

Norwegian Cruise Line Holdings annonce des mesures pour réduire l’utilisation des plastiques à usage unique dont l’élimination totale de pailles en plastiques Plus de 50 millions de pailles en plastique devraient ainsi être éliminées chaque année sur l’ensemble de la flotte.

 

 

la flotte Norwegian Cruise Line Holdings Ltd, compagnie de croisière qui opère sous les noms de Norwegian Cruise Line, Oceania Cruises et Regent Seven Seas, a annoncé de nouvelles mesures pour réduire son impact sur l’environnement avec l’élimination des pailles en plastique à usage unique sur l’ensemble de sa flotte de 26 navires et ses deux destinations insulaires, Great Stirrup Cay et Harvest Caye.

 

Cet engagement permettrait à la société d’éliminer chaque année plus de 50 millions de pailles en plastique sur l’ensemble de sa flotte. « L’élimination des pailles en plastique à usage unique sur l’ensemble de notre flotte internationale et dans nos destinations insulaires vient compléter notre programme environnemental mondial Sail & Sustain et contribuera à réduire encore plus notre impact sur l’environnement », explique Frank Del Rio, president and chief executive officer de Norwegian Cruise Line Holdings Ltd. « En tant que membre de Trash Free Seas Alliance, nous agissons pour protéger les océans du monde entier afin que les générations futures puissent toujours en profiter. » « Nous saluons Norwegian Cruise Line Holdings pour cette mesure importante de réduction de l’utilisation de plastiques à usage unique », déclare Janis Searles Jones, chief executive officer d’Ocean Conservancy. « Les pailles en plastique ne représentent qu’une fraction du plastique dans les océans, mais elles font toujours partie des dix déchets principaux collectés pendant le Nettoyage International 2 Annuel des Côtes organisé par Ocean Conservancy et peuvent être mortelles pour la faune des océans, raison pour laquelle nous encourageons depuis longtemps nos partenaires à dire non aux pailles, autant que possible. »

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Ce n’est pas l’interdiction des pailles en plastique qui aidera la planète… mais celle de ces grosses verrues de paquebots proposant des croisières stupides à plusieurs milliers de blaireaux servis par des esclaves en provenance de pays misérables.

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *