Opération « J’aime la croisière » : 18% de ventes supplémentaires par rapport à l’édition 2017

Croisières

Avec un chiffre d’affaires en hausse de 2 millions d’euros par rapport à l’année précédente, l’Association Internationale des Compagnies de Croisières (CLIA) dresse un bilan « très positif » de la 12ème édition de l’opération « J’aime la croisière », rendez-vous qui s’est imposé au fil des années comme « un véritable momentum » pour le secteur.

 

 

 

Le chiffre d’affaires de l’opération est en hausse avec + 2 millions d’euros par rapport à la précédente édition. La mobilisation des professionnels est également croissante puisqu’on compte +28% d’agences participantes par rapport à la session de mars 2017.

 

On note également une augmentation de 18% du nombre de ventes parmi lesquelles on retrouve des réservations de dernières minutes pour cet été mais également des booking pour des voyages en 2019 et en 2020. Une nouvelle preuve de la force et la pérennité du rayonnement économique de cette opération sur le marché. CLIA constate également un panier moyen plus élevé pour cette dernière édition.

 

Ces bons résultats montrent que, plus qu’une simple opération commerciale, « J’aime la croisière » est aujourd’hui un outil de stratégie efficace qui permet d’aller à la rencontre des clients et de promouvoir de manière active les vacances en croisières qui ne cessent de séduire une clientèle de plus en plus diversifiée.

 

La prochaine édition de « J’aime la Croisière » se déroulera du mercredi 3 au samedi 13 octobre 2018. Cette prochaine édition CLIA mettra l’accent sur sa présence dans les réseaux d’agences.

 

Renseignements et inscriptions ici.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions

  1. Les croisières sur des immeubles flottants sont une catastrophe : écologique, sociale (personnel issus de pays pauvres sous-payés), humaine (destruction des sites visités par des hordes non-éduquées). Elles vont achever le plaisir du voyage déjà mis à mal par le transport aérien « bas-coûts / bas-prix ».

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *