Pinault sur le point de racheter la compagnie Ponant, c’est confirmé !

Croisières

Artémis, holding de la famille Pinault, annonce officiellement son intention d'acquérir la compagnie Ponant, l’armateur français de navires de croisières.
 L'information avait circulé il y a près d'une semaine. C'est désormais officiel, le holding Artemis et le fonds d'investissement Bridgepoint sont entrés en négociations exclusives pour le rachat de la compagnie Ponant. Sans en dévoiler le montant, Bridgepoint indique que "la finalisation de l'opération est notamment soumise à la consultation du comité d'entreprise et à l'approbation des autorités réglementaires".

Créée en 1988 par Jean-Emmanuel Sauvée et une dizaine d’officiers de la Marine Marchande, basée à Marseille, Ponant possède une flotte composée du voilier Le Ponant, célèbre trois-mâts, et de 4 yachts de croisière dernière génération, comprenant chacun entre 32 et 132 cabines et suites.

Spécialiste des expéditions polaires, Ponant aura transporté en 2015 près de 30.000 passagers et devrait réaliser un chiffre d’affaires de plus de 140 millions d’euros, porté par l’intérêt grandissant de la clientèle internationale, particulièrement en Amérique du Nord et dans la zone Asie-Pacifique.

"Grâce au soutien d’Artémis, la compagnie pourra disposer des moyens nécessaires pour accélérer son internationalisation et franchir ainsi une nouvelle étape dans son développement. En s’appuyant sur l’équipe dirigeante actuelle menée par Jean-Emmanuel Sauvée, co-fondateur et président, et Véronique Saadé, vice-présidente du directoire, Artémis a l’intention de poursuivre la stratégie de l'actuelle équipe dirigeante" annonce le holding de la famille Pinault dans un communiqué.

De son côté, Bridgepoint souligne que "sous (son) égide, Ponant a multiplié par deux son chiffre d’affaires, qui s’élève à 140 M€ et triplé ses bénéfices. Ces bonnes performances ont été réalisées grâce à la combinaison de plusieurs facteurs. 1/ montée en gamme et augmentation de la capacité de la flotte de 11% par an, accélérée par le lancement (et le financement) de 2 nouveaux navires, en remplacement de deux plus anciens. 2/ une expansion géographique avec l’ouverture de bureaux de vente en Chine et en Australie et 3/ l’acquisition de TDI, leader des croisières culturelles sur le marché américain".
 

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *