Ponant commande 4 nouveaux navires d’expédition

Croisières

L'annonce est tombée pendant le Seatrade de Miami. C'est la première extension de la flotte depuis le rachat de la compagnie par Artémis, holding de la famille Pinault. Les deux premiers navires seront livrés en 2018. La commande est confiée au chantier Vard, filiale norvégienne de Fincantieri.Ponant va doubler d'ici trois ans son nombre de yachts de croisière de luxe. La compagnie française a créé l'événement par l'annonce de cette nouvelle le 15 mars sur le salon nautique de Miami. Elle a commandé au chantier norvégien Vard "quatre sisterships du Boréal en plus petit" explique Hervé Bellaiche, directeur général de Ponant. Les nouveaux navires pourront en effet accueillir chacun 92 passagers (et 110 membres d'équipage). Contre 264 passagers (et 139 membres d'équipage) pour le Boréal, l'Austral, le Soleal et le Lyrial (260 passagers, entré en flotte il y a un an).
"Ils ont été conçus par la même équipe qui s'est réunie en mode start-up dans nos locaux à Marseille"
indique le DG. Plus petits, ces nouveaux navires présenteront l'avantage pour les passagers d'avoir "100% de balcons (pour) 100% de cabines extérieures". Les deux premiers seront livrés en 2018 et les deux suivants, en 2019. Côté décoration intérieure, Jean-Philippe Nuel assurera la continuité dans "un univers ethnique chic de bois flotté, matières et coloris naturels".

Amazonie, océan Indien…
"Fier de se renforcer dans l'expédition 5 étoiles", le directeur général de Ponant précise que l'offre de la compagnie va s'étoffer avec ces nouveaux navires classés Ice Class. "De 100 produits différents proposés aujourd'hui, nous allons passer à 120 en 2018 et 140 en 2019" annonce-t-il. Avec l'accès à des régions sur lesquelles Ponant n'allait pas comme le Costa Rica et le Panama, l'Australie, le fleuve Orénoque… La compagnie va même faire son retour aux Seychelles et aux Maldives. "En développant ainsi notre savoir-faire en matière de luxe sur d'autres destinations, nous pourrons capter à la fois une nouvelle clientèle et renouveler les itinéraires pour nos voyageurs français fidèles" explique Hervé Bellaiche.  

Publié par Myriam Abergel

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *