Royal Caribbean compte sur le marché français

Croisières
L'équipe de Royal Caribbean en France.

Nommé en juin dernier directeur commercial France pour Royal Caribbean International, Celebrity Cruise et Azamara Club Cruises, Stéphane Grillon entend bien porter ces trois marques sur le devant de la scène auprès des agents de voyages français. Des visites à bord de navires sont d’ores et déjà prévues.

 

 

« Royal Caribbean Cruises et ses 66 000 salariés est le N°2 mondial de la croisière avec quelque 6 millions de passagers par an » affirme d’entrée Stéphane Grillon. Les marques Royal Caribbean International, Celebrity Cruise et Azamara Club Cruises représentent 40 navires. « Et nous avons 10 commandes sur les 9 prochaines années dont 2 bateaux qui arrivent dès l’an prochain : le Symphony of the Seas (RCCL) et le Celebrity Edge (Celebrity Cruises), tous deux en construction dans les chantiers de Saint-Nazaire » ajoute Stéphane Grillon.

 

Côté Français, ce sont quelque 20 000 passagers qui embarquent chaque année via les trois marques du groupe (65% sur Royal Caribbean, 30% sur Celebrity, 5% sur Azamara). « Nous ne sommes pas dans cette course de proposer un prix bas mais des croisières d’un bon rapport qualité-prix » précise Stéphane Grillon. « Nous sommes toujours sur des navires très innovants, avec un sens de l’entertainment sans égal, et avec le souci de proposer des escales plus longues  » ajoute encore le dirigeant qui poursuit son travail d’évangélisation auprès des agences de voyages.

 

Ainsi, tous les mardis, à partir d’avril prochain et jusqu’au mois d’octobre, 20 visites du Symphony of the Seas seront organisées à Marseille pour les agents de voyages français. « Nous devons encore convaincre les vendeurs de l’intérêt de la croisière. Il y a toute une pédagogie à faire » explique le directeur commercial. Un challenge de ventes sera prochainement mis en place pour gagner une cabine sur le Symphony au départ de Barcelone.

 

En un et demi, la force commerciale en France est passée de 4 à 8 personnes. « C’est bien le signe que Royal Caribbean compte sur le marché français » remarque Stéphane Grillon, qui n’exclut pas non plus le retour de navires en France, « c’est mon objectif ». En 2012, des départs avaient été programmés depuis Marseille et Toulon.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *