Star Clippers lance le Flying Clipper, son quatrième voilier

Croisières

Star Clippers annonce le lancement de son quatrième voilier, le Flying Clipper, fin 2017 soit 25 ans après le lancement de son premier navire le "Star Flyer", cette belle reproduction des grands voiliers du 19e siècle.Mikael Krafft, le fondateur suédois de la compagnie, est plutôt fier de son nouveau voilier. "Le Flying Clipper sera le plus grand et le plus puissant de la flotte de Clipper à ce jour" a t-il dit. Long de plus de 160 mètres, il pourra transporter 300 passagers, et sera équipé de 35 voiles totalisant plus de 6 350 m2 de voilure. Mikael Krafft explique que le Flying Clipper sera "la réplique du France II construit en 1911 sur les bords de la Gironde. C'était le plus grand voilier de plate-forme carrée jamais construit à l’époque". Il précise que ce magnifique bateau était né d'une rivalité franco-allemande, les Français voyant d'un très mauvais œil que le voilier le plus grand de l'époque était le Preussen (dont la réplique aujourd'hui est le Royal Clipper), construit en 1900 par les Allemands. Avec malice, Mikael Krafft rappelle qu'à l'époque, "les Français avaient la réputation de construire des bateaux de grande qualité". Il ajoute : "Même l'amiral Nelson, que l'on ne pouvait pourtant pas soupçonné de bienveillance à l'égard des Français, aurait dit un jour : Pour gagner une bataille navale, il faut un bateau français avec des officiers de la Royal Navy".
 
Voilà pour les anecdotes. Côté pratique, le Flying Clipper est un 5 mâts à coque en acier conçu au chantier naval Brodosplit, à Split en Croatie. Il dispose de 150 cabines dont 34 suites de luxe avec balcons et quatre suites de l’armateur et peut accueillir jusqu'à 300 passagers ("mais dépassera rarement les 250 passagers", selon Mikael Krafft) avec 140 membres. Il dispose de trois piscines, d'une centre de massages et soins de beauté, d'une plate-forme de sports nautiques avec équipements (planche à voile, masques et tubas, paddle, etc.), une bibliothèque, une salle de réception, un piano-bar, un bar sur le pont, un bar des sports et un restaurant. "L'avantage de nos bateaux", poursuit le fondateur de Star Clippers, "c'est que nos passagers" grâce à des petits canots à moteur, "peuvent facilement débarquer dans les petits ports et découvrir des villages de charme, ce qui est tout à fait différent des navires de 4000 ou 5000 passagers".
 
Le Flying Clipper dépassera le Royal Clipper en taille et viendra compléter la flotte composée du Star Flyer, du Star Clipper, et du Royal Clipper. "Les bateaux naviguent dans les eaux méditerranéennes durant les mois d'été et partent dans les Caraïbes et Cuba l'hiver, avec cette année, un nouvel itinéraire en Asie à partir de décembre, à bord du Star Clipper", comme l'explique Marie Krafft, la fille du fondateur et directrice des ventes Europe.
Pour l’été 2017, Star Clippers va proposer pour la première fois des croisières en Indonésie. Les passagers pourront choisir entre les 19 départs proposés du 6 mai au 14 octobre 2017 et les croisières de 7, 10, 11 ou 14 nuits, de Bali et Singapour et vice et versa.
 
Star Clippers fait naviguer "un peu plus de 21 000 clients par an" indique le fondateur de la compagnie "avec entre 20 et 25 nationalités différentes à bord" pour un panier moyen (sur le base d'une croisière de 7 nuits par personne en double pension complète hors aérien) est de 2 300 euros. Si Mikael Krafft n'a pas souhaité indiquer le nombre de clients français, il a néanmoins souligné que le marché français "connaissait une progression plus lente" et allait "s'accroître davantage que les autres", dans les années qui viennent.

Publié par Nicolas Barbéry

Rédacteur en chef - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *