Un Français sur quatre veut partir en croisières

Croisières

Une étude commandée par Costa à BVA sur « Les Français et la croisière » montre une forte appétence pour ce produit puisqu’un quart des sondés souhaite adopter cette formule de vacances.

 

« Depuis plus de 30 ans, nous avons façonné ce marché. Et nous avons eu envie de l’analyser de façon plus qualitative et de faire parler les Français » résume Georges Azouze, président de Costa Croisières France.

Alors que 7,8% des Français ont déjà réalisé une croisière, ils sont 25% à vouloir partir, soit un potentiel de 12,5 millions de personnes de plus de 18 ans. Un choix assumé puisque plus de 6 millions d’entre elles l’envisagent dans les 5 prochaines années. A travers ces campagnes TV, Costa entend toucher ce potentiel de presque 13 millions de clients adultes. Une véritable opportunité car la France enregistre en Europe l’un des taux de pénétration de la croisière les plus faibles avec seulement 0,9% de la population (en moyenne 1,5% en Europe).

Autre enseignement de ce sondage, 70% des Français évaluent le prix d’une croisière de 7 jours en Méditerranée en formule tout compris entre 500 et 1 500 euros. Costa de son côté propose une croisière autour de 1 000 euros par personne en tarif Confort, « légèrement au-dessus des 960 euros correspondant au panier moyen par personne évalué par le Seto » souligne Patrice Régnier, directeur marketing Costa France.

Que ce soit pour les néophytes ou pour les habitués, Costa se targue de proposer 261 destinations dans le monde desservies par une flotte de 15 navires différents (croisière de 3 jours au tour du monde en 108 jours). En termes de notoriété spontanée, la compagnie affiche un taux de 51,3% (la deuxième marque citée est à 16,2% selon BVA). Au sein du groupe, sept navires sont en commande dont deux fonctionnant au GNL (gaz naturel liquéfié).

Afin d’ouvrir toujours plus l’expérience croisières aux néophytes, Costa lance le concept des Sea Breaks, « le bon plan de la mi-saison, avec des croisières entre 3 et 5 nuits, permettant à ceux qui hésitent de franchir le pas » comme le précise Annika Gummesson, directrice générale France.

Publié par David Savary

Journaliste - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *