Liquidation de Marsans : Le patron d’XL Airways apporte son soutien à Croisieurope

Décideurs

Laurent Magnin, patron d'XL Air Airways, a écrit une lettre de soutien à son homologue de Croisieurope, Christian Schmitter, affecté par des commentaires sur le comportement de son entreprise à la suite de la défaillance de Marsans.
"Cher Christian,

Ton entreprise, comme la mienne, a visiblement tenté, à fond perdu, d'éviter de laisser des milliers de vacanciers en rade dans l'histoire Marsans. L'interpellation dont tu fais l'objet est totalement injuste. Elle démontre comme toujours que se laver les mains de tout, gérer uniquement nos petits intérêts, nous auraient probablement assuré de moins perdre et de ne pas faire la une des journaux. XL aura perdu de l'argent dans cette affaire. Mais je garde comme toi ma sereine conscience d'avoir œuvré pour garantir au mieux la protection d'un maximum de clients. J'ai assuré avec XL, sur la semaine et le week-end de Pâques, le départ et le retour de deux mille clients Marsans pour un cout de plus d'un million trois cent mille euros. En ce qui me concerne, je préviens gentiment à l’avance, qu’on ne vienne pas chercher le groupe XL, nous avons fait plus que notre travail. L'équipe de l'APS a assuré la suite avec une volonté et un engagement exceptionnel. Ce fut certainement un début de mandat éprouvant pour Raoul Nabet.

Christian, je sais qu’avec toute l’équipe CroisiEurope, tu es dans le même esprit de sauvetage. J'invite donc les professionnels, dont je comprends pour certains le stress extrême, à ne pas en rajouter sur un dossier Marsans géré par des actionnaires « sidéralement » inexistants en termes de responsabilités et proprement indélicats dans leurs rares moments de présence. Une polémique visant à atteindre CroisiEurope n’est pas acceptable.

Tout cela, comme souvent dans une faillite, se fait au détriment des clients, de la distribution, des fournisseurs, de notre métier. Mes pensées accompagnent profondément les salariés de Marsans qui eux, sans bruit, se retrouvent sans travail après des années d’investissement sans faille vis-à-vis de nous tous. Parce qu’il faut le dire, Marsans, Transtours, ont servi pendant tellement d’année ce métier.

Marsans, le volcan, il y a du travail il me semble non ? Si le job c'est de salir sans preuve les marques qui tiennent encore le coup il faut nous le dire. On peut au final ne rien produire pour que personne n’ait rien à vendre ! Au moins nous serons dans le même bateau, de CroisiEurope bien sur ! Que chacun retrouve sa place si nous voulons limiter la casse. Que chacun s’aide un peu dans ce délire que notre métier supporte depuis 3 semaines. Le tourisme c’est déjà « comment travailler plus pour gagner moins », alors si en plus on se tacle entre nous, ça pourrait devenir lassant…

Cher Christian, connaissant la rigueur qui est la tienne dans la conduite de Croisieurope, entreprise familiale, sérieuse depuis tant d'année, je te fais part de tout mon soutien ainsi qu'à toute ton équipe".

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.

Vos réactions (4)

  1. Et voilà un autre chevalier blanc.
    Monsieur Magnin vous parlez sans vous intéresser aux difficultés que les agences doivent affronter. avec le dépôt de bilan de Marsans.

    Il n’y a pas d’un côté les gentils, vous les sauveurs de la profession et de l’autre les méchants, les distributeurs qui se retrouvent face aux clients et qui vont devoir payer l’addition à vous les sauveurs. Vous devriez vous aussi vérifier avant d’affirmer quels sont les problèmes auxquels les méchants sont confrontés avant d’intervenir comme vous le faites. Vous n’avez pas toutes les données en main. Nous pouvons comprendre les difficultés qui sont les votres, mais vous Monsieur vos avions sont partis grâce à une partie de ces ingrats qui vont devoir payer la facture à l’APS, alors soyez un peu plus reconnaissant et avant de prendre une telle position vérifiez vos informations.

    1. Cher Monsieur Duran,
      Sans rentrer dans une polémique stérile qui ne peut que tous nous desservir, je ne peux vous laisser dire certaines choses. Tout d’abord je n’accable en rien le réseau de distribution qui va payer, bien évidemment, un prix élevé avec les conséquences dramatiques que cela peut avoir. Mais je vais être clair, dans cette affaire Marsans, mes avions ont transporté deux mille clients de la distribution et je reverrai pas cet argent, ni par l’APS, ni par aucun d’entre vous. C’est la règle, j’ai refusé de bloquer vos clients face à la déficience de Marsans et j’assume la perte. Il fallait un délai technique et une concertation avec les grands acteurs de la distribution face à un tour opérateur qui ne payait plus et qui ne se plaçait pas en cessation de paiement! Situation terrible vous en conviendrez. L’APS comme vous le savez ayant assuré la fin du programme des vacances de Paques. Il n’y a pas de bon ni de méchant, il y a globalement des acteurs de tous les bords qui perdent. Vous voyez Monsieur Duran, moi je dis avec honnêteté que je ne suis rien sans vous la distribution, mais je vous remercie d’éviter d’abimer ceux qui humblement vous servent, par des propos qui eux, visiblement, prouvent que certains d’entre vous ne possèdent pas tous les éléments non plus… Je vous souhaite sincèrement de bonnes ventes Monsieur Claude Duran, chevalier blanc ou pas nous allons en avoir terriblement besoin.
      Très cordialement et avec tout mon respect. Laurent Magnin

  2. Dans un cas comme celui là, la méthode n’est pas importante, seul le résultat compte.
    Je me félicite qu’il y ait encore des gens responsables qui font preuve d’abnégation au service des consommateurs qui nous font vivre. C’est autrement plus respectable que ceux qui ont la critique facile et ne font rien et ceux qui communique pour dépecer définitivement la bête et prendre des parts de marché. J’ose croire naïvement que l’intention première était avant tout de trouver des solutions fiables pour acheminer les clients déjà inscrit et compte tenue du volume Mr Schmitter n’avait d’autre choix.
    Messieurs mes respects

  3. On voit tout de suite à qui on a affaire….Tu restes mon cher Laurent tj droit dans tes bottes ,bravo tu as des principes ,garde les c est tellement rare de nos jours.
    Amitié

    Roger Louis Soler

Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *