2003, une grande année pour le tourisme en Inde

Destination

2,75 millions de personnes se sont rendues en Inde, 18 % de plus qu’en 2002.
Mais la destination Inde ne représente que 0,38 % du tourisme mondial.
Gros succès du Rajasthan, de la région autour de Goa et de l’État du Kerala.
L’Inde attire aujourd’hui un public de plus en plus large de visiteurs. Selon des chiffres officiels, 2,75 millions de touristes se sont rendus en Inde en 2003, soit 18 % de plus qu’en 2002, année où une guerre avait menacé d’éclater entre l’Inde et le Pakistan. Cependant, l’Inde reste toujours une destination relativement peu prisée sur le marché mondial du tourisme (0,38 % de part de marché), malgré la diversité de ses attraits : berceau d’une ancienne civilisation, elle offre quelques-uns des plus hauts sommets du monde et l’un des plus importants périmètres côtiers. A titre de comparaison, plus de 13 millions de touristes se sont rendus en Chine, plus de 10 millions en Thaïlande et 6 millions à Singapour en 2002, avant l’épidémie de Sras, phénomène qui n’a pas affecté l’Inde. Les représentants du tourisme indien misent sur les réformes économiques en cours qui ont déjà permis de faire baisser les prix des hôtels de luxe et des vols intérieurs, rendant le pays plus accessible financièrement aux visiteurs. Le nombre de touristes « va facilement dépasser le chiffre symbolique des trois millions cette année. Le gouvernement va enfin prendre les mesures que nous demandons depuis des années », souligne Subhash Goyal, président de l’Association indienne des agents de voyages. Cependant selon l’expert Rabindra Seth, « l’actuel gouvernement ne considère pas le tourisme comme une activité d’élite mais comme une source d’emploi majeure ». Pourtant, le désert du Rajasthan séduit toujours de nombreux touristes. L’État du Kerala (sud) et la région autour de Goa (ouest), également très populaires, ont enregistré une augmentation de 30 % du nombre de visiteurs, selon les autorités locales. En 2003, 580 vols touristiques ont atterri à Goa, soit 50 % de plus qu’en 2002, a dit le ministre régional du Tourisme, Francisco Pacheco.

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *