2017 devrait être une belle année pour les Etats-Unis

Destination

Malgré les diverses informations qui ont pu circuler depuis l’élection de Donald Trump autour d’un durcissement des conditions d’entrée aux Etats-Unis ou celle, plus récente, de l’interdiction d’embarquer des ordinateurs à bord des avions, Geoffrey Duval, président du Visit Usa Committee depuis juillet 2016, constate que la destination conserve toute sa force d’attractivité auprès des Français.

Elu président quelques mois avant l’investiture de Donald Trump, Geoffrey Duval a conscience que l’office de tourisme va devoir s’ériger en rempart contre des rumeurs qui ne manqueront pas de circuler tout au long du mandat du locataire de la Maison Blanche : « par exemple, l’obligation de mettre en soute les ordinateurs n’a jamais été confirmée, ce qui serait d’ailleurs catastrophique pour le voyage d’affaires ».

Quoiqu’il en soit, après avoir sondé les membres du Visit USA Committee, Geoffrey Duval est en mesure d’affirmer que les chiffres pour l’été sont excellents tant pour les tour-opérateurs que les compagnies aériennes. Des progressions à deux chiffres pour la première destination long courrier des Français : « C’est un produit où tout le monde peut se retrouver », explique Geoffrey Duval. « On trouve un voyage pour chaque typologie de client ». Et si certains visiteurs, compte tenu du taux de change actuel, choisissent des trois étoiles et non plus des quatre, la durée du séjour « est toujours aussi longue ».

De plus, toujours selon le Visit USA Committee, les différentes villes ou Etats sont des relais importants auprès de Washington pour faire part de leur inquiétude sur les conséquences de telle ou telle décision sur les arrivées de visiteurs étrangers. Ils apprécient en effet  les touristes français qui dépensent plus que la moyenne sur place. Rappelons, aussi, que l’ambassade des Etats-Unis en France siège au bureau de l’office et assiste ainsi à toutes les réunions.

Geoffrey Duval cherche à toucher de plus en plus le grand public. Visit USA Committee a ainsi participé pour la première fois depuis huit ans à des salons grand public. Le président a ainsi pu constater que les Etats-Unis attiraient toujours autant et que les seules réelles inquiétudes tournaient autour de l’Esta et de la validité des passeports. « Nous avons eu des demandes de devis pour 2018 ». Il aura aussi pu noter que les Français n’hésiter pas à sortir des sentiers battus pour se tourner, par exemple, vers le Montana, le Wyoming, l’Oregon ou encore la Nouvelle Angleterre.  Par ailleurs, l’office travaille en ce moment à l’organisation d’une chasse au trésor qui se déroulera à Paris en octobre sur le thème des grands personnages américains qui ont vécu dans la capitale.

Les agents de voyages restent néanmoins une cible prioritaire. 200 vendeurs viennent d’assister à la géode de La Villette à la projection de National Parks Aventure, « une véritable invitation au voyage ».

 

A cela, il faut ajouter le road show (Marseille, Lyon, Paris) et le workshop. L’office sera de nouveau présent à l’IFTM Top Resa et se satisfait du retour de la Louisiane.  Enfin, l’e-learning va subir un lifting et Geoffrey Duval tient aussi à mettre en avant le site internet qui est « une mine d’information ».

 

 

Publié par Laurent Guéna

Rédacteur en chef adjoint - Le Quotidien du TourismeMe contacter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les dernières infos par E-mail.
Réagir à l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *